Reformez-vous vite, les quatre fantastiques des Diables

Avec un bon Lukaku, un De Bruyne diminué et sans Hazard ni Mertens, les Diables ont perdu pour la quatrième fois de l’ère Martinez.

Ce lundi matin au petit-déjeuner à Buckingham Palace, la reine Elizabeth II pourra un peu souffler en parcourant les journaux britanniques que son personnel repasse pour lui éviter de se salir les doigts avec...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité