Un orteil à Doha, la tête à l’Euro

Tranquilles, les Diables n’ont jamais paniqué, même quand les Gallois ont ouvert le score. Mais l’ombre d’Hazard a plané quand même.

Dans cette période incertaine, les Diables sont un repère, une force tranquille qui rassure. Pendant 12 minutes mercredi soir, on a pu craindre que même nos numéros 1 mondiaux n’étaient...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Coupe du Monde