Youri Tielemans prend son pied chez les Diables: "Avec Leander et Kevin, c'est un plaisir"

Youri Tielemans est devenu à 23 ans à peine un pion incontournable dans l'effectif des Diables Rouges.

Belga
Youri Tielemans prend son pied chez les Diables: "Avec Leander et Kevin, c'est un plaisir"
©BELGA

Fort de ses 35 sélections et 4 buts (dont deux lors de la récente Ligue des Nations en novembre contre l'Angleterre et le Danemark), le milieu de terrain de Leicester est d'autant plus important que Roberto Martinez ne peut disposer d'Axel Witsel, la dynamo habituelle de l'entre-jeu.

Repositionné dans l'axe du jeu aux côtés de Leander Dendoncker, son ancien équipier à Anderlecht, il peut y déployer sa nouvelle dimension acquise en Premier League que tout le monde lui reconnaît. "J'aligne des prestations constantes, c'est pour cela qu'on en parle davantage. Je reste calme, je fais mon job sur et en dehors du terrain, je reste moi-même", a déclaré l'intéressé vendredi lors du point de presse virtuel à la veille du match en République tchèque, le deuxième de la campagne de qualification pour le Mondial 2022. 

Rarement blessé, Tielemans joue beaucoup, ce qui est de plus en plus rare au plus haut niveau. Il n'a pas de secret. "Je m'entretiens le mieux possible. Je connais mon corps. Il faut aussi avoir un peu de chance. On sait que les blessures en football vont survenir. On essaie de les éviter. Quant à la fatigue, elle disparaît quand un Euro est sur le point de débuter. Il faut être prêt physiquement et le mental suit". 

Sa complicité avec Dendoncker, avec qui il a joué 124 matchs en carrière, est évidemment un atout. "Nous avons des automatismes et c'est plus facile de jouer. Je connais ses qualités et il connaît les miennes. On a passé beaucoup de temps ensemble en dehors des terrains." Et quand un certain Kevin De Bruyne complète le trio, "c'est un plaisir de jouer avec lui. Bien sûr on doit s'adapter (au rôle très libre du meneur de Manchester City, ndlr), mais le coach (Robert Martinez) nous donne de la liberté pour créer du mouvement, de la surprise, de la supériorité dans le milieu de terrain. Ce sont des automatismes et du travail tactique acquis à l'entraînement." 

Evoquant le match face à la République tchèque, Youri Tielemans ne s'attend pas à un match plus ouvert que celui contre les Gallois de mercredi. "On a joué contre le Slavia Prague avec Leicester, plusieurs internationaux en faisaient partie. Ils ont une bonne organisation, avec un jeu offensif assez direct et aiment créer le surnombre en phase offensive. Ce ne sera pas un match plus facile que mercredi. Soucek (milieu de terrain offensif de West Ham, ndlr) est très dangereux, il est tout le temps dans la box. J'ai des trucs pour essayer de le contrôler, mais je ne vous les dirai pas. De toute façon, il faudra aussi faire attention aux autres."

Coupe du Monde

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be