Saelemaekers champion d'Italie avec Milan: "Une joie que je ne peux pas décrire"

Alexis Saelemaekers et le Milan AC sont sacrés champions d’Italie. Une sensation que l’ancien Anderlechtois n’a encore jamais connue.

Janssen Louis

Pendant que l’entraîneur Stefano Pioli se promenait avec son petit-neveu sur la pelouse, Zlatan Ibrahimovic allumait son cigare. Remporter un titre, le Suédois l’a déjà fait à 14 reprises au cours de sa carrière. Autant dire qu’il sait très bien comment s’y prendre au moment des célébrations. Alexis Saelemaekers, lui, fait partie de cette rare génération de produit de Neerpede qui n’a pas eu la chance de quitter le nid avec un titre en poche.

La dernière fois que le Milan AC avait décroché le Scudetto, il n’avait que 12 printemps. Onze ans plus tard, il a pu fêter le premier titre de sa carrière, avec sa maman à ses côtés.

"C'est une joie que je ne peux pas décrire", a expliqué Saelemaekers, constamment à la lutte avec Junior Messias pour le poste de flanc droit cette saison. "Nous nous sommes battus pour ce titre tout au long de la saison. Nous avons une équipe unie et cela s'est vu aujourd'hui (ce dimanche)."

Lors du match crucial à Sassuolo, Saelemaekers a eu droit à une place de titulaire comme bien souvent ces dernières semaines. La preuve qu’il monte en puissance dans la Botte et que Pioli lui fait de plus en plus confiance. Il n’a cédé sa place qu’à dix minutes du terme.

Même si les Rossoneri n’avaient besoin que d’un point pour s’assurer du Scudetto, ils ont voulu finir en beauté. À Sassuolo, le score était déjà scellé à la pause. Giroud a lancé les festivités en s’offrant un doublé, tandis que Kessié a planté le troisième. Avant même le coup de sifflet final, Pioli fêtait déjà le sacre avec les supporters milanais, si nombreux qu’ils donnaient l’impression à leur équipe d’évoluer à domicile.

Les voisins de l’Inter étaient les seuls à pouvoir encore inquiéter l’AC Milan. Si les Nerazzurri, champions l’an dernier sous l’impulsion de Romelu Lukaku, ont rempli leur mission en s’imposant contre la Sampdoria, les trois points ne leur permettent que de terminer sur la deuxième marche du podium. Tandis que Dries Mertens et le Napoli se contenteront de la médaille de bronze. Reste à savoir si le Diable accompagnera encore les Gli Azzurri en Ligue des champions l’an prochain. Son contrat expire dans un peu plus d’un mois…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be