Courtois revient sur la rivalité France - Belgique: "J'ose dire ce que je pense"

Thibaut Courtois est revenu sur l'un des épisodes les plus marquants chez les Diables rouges: la rencontre face à la France.

Courtois revient sur la rivalité France - Belgique: "J'ose dire ce que je pense"
©AFP

Ce soir, Thibaut Courtois disputera l'un des matchs les plus importants de sa vie. En effet, le Real Madrid affronte Liverpool en finale de Ligue des champions. Mais La Pieuvre en a déjà vu d'autres. Dont cette fameuse demi-finale de Coupe du monde 2018 perdue face à la France.

Invité par L'Equipe afin d'aborder la finale de ce samedi soir, El Muro a également répondu à une question à propos de cette rencontre. Une chose est certaine, il ne craint absolument pas d'être tancé par le public parisien. "Je ne sais pas combien de Français il y aura au stade, mais à Paris, j'ai déjà été sifflé cette saison, à Chelsea aussi, et parfois ça me permet d'être meilleur. J'aime bien quand il y a une atmosphère hostile", a-t-il commencé.

Avant ensuite de revenir sur cette fameuse rivalité franco-belge. "Même s'il y a une petite rivalité entre la Belgique et la France, moi, depuis que je suis né, avec mes parents, je passais mes vacances en France. Chaque été, j'étais dans le Sud, à Sanary-sur-Mer et Six-Fours-les-Plages (Var). Je n'ai vraiment rien contre la France."

Pour le colosse, cette fameuse soirée fait partie de l'histoire ancienne. "C'est vrai que j'ai vu beaucoup de messages : "Courtois, il a le seum" (rires). Ça me fait rigoler. Je n'ai pas de problème avec ça. C'est aussi parce que je ne me cache jamais lors des interviews. J'ose dire ce que je pense. Je n'ai jamais peur de parler même si j'ai fait une boulette ou si on perd un match. J'assume. Mais ici, j'ai plein de coéquipiers français et ce sont tous mes potes."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be