Le sujet que vous avez choisi: quelles ambitions pour la Belgique en Ligue des nations ?

Comme chaque jeudi, la DH/Les Sports+ vous invite à participer à ses choix éditoriaux. Cette semaine, vous avez choisi d’aborder les ambitions des Diables rouges en Ligue des nations.

Maxime Jacques
Le sujet que vous avez choisi: quelles ambitions pour la Belgique en Ligue des nations ?
©Belga
La saison en club est terminée mais les meilleurs joueurs du monde ne sont pas encore en vacances. Ce début du mois de juin propose en effet une nouvelle fenêtre internationale. Pour la Belgique, elle offrira quatre matchs de Ligue des nations : face au Pays-Bas ce vendredi, contre la Pologne mercredi, au pays de Galles samedi prochain en Pologne le mardi 14 juin.Si l'on a bien compris que certains Diables, à l'image de Kevin De Bruyne ou Thomas Meunier, étaient foncièrement contre cette Ligue des nations, la bande de Roberto Martinez ne s'y aligne pas pour autant sans ambitions. Voici les objectifs des Diables dans cette compétition.

Laver l'affront de la dernière édition

Demi-finaliste de la dernière édition de la Ligue des nations face à la France, vainqueur final, la Belgique aura à coeur de repartir au combat avec le même objectif : remporter la compétition. Si elle est moins prestigieuse qu'un Euro ou un Mondial, la Ligue des nations a gagné des points au yeux de l'opinion public ces derniers mois, notamment au prix d'un Final Four très plaisant en octobre dernier. Ce n'est pas un trophée en carton et quand on a un palmarès restreint comme celui des Diables (une victoire aux JO en 1920), chaque titre est bon à prendre.

Jouer des matchs amicaux de qualité

On s'en souvient : la Ligue des nations avait été créée pour donner de l'intérêt aux matchs amicaux. La manière dont les différentes divisions ont été dessinées permet à une nation comme la Belgique d'affronter des équipes d'un niveau semblable, comme les Pays-Bas, la Pologne ou le pays de Galles, et donc de pouvoir se jauger plus facilement par rapport au reste du gratin européen. C'est un atout non négligeable lorsqu'on sait que les éliminatoires pour la Coupe du monde ou l'Euro ont parfois offert des rencontres très (trop) déséquilibrées à nos Diables, suscitant un optimisme parfois excessif. La Ligue des...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité