"Chacun doit se regarder dans un miroir": Castagne et les Diables rouges veulent réagir contre la Pologne

Les Diables rouges ont perdu 1-4 face au Pays-Bas. Castagne était présent en conférence de presse et assure que lui et ses coéquipiers veulent réagir.

"Chacun doit se regarder dans un miroir": Castagne et les Diables rouges veulent réagir contre la Pologne
©BELGA

"Ce n'est vraiment pas facile de perdre comme ça, surtout de cette manière. Il n'y avait pas d'intensité, pas d'agressivité. Si on veut se dire N.1, on ne peut pas jouer de tels matches. Chacun doit se regarder dans un miroir pour que ça n'arrive plus", a déclaré Timothy Castagne lundi en conférence de presse, analysant avec honnêteté la déroute des Diables Rouges contre les Pays-Bas (1-4) vendredi, lors de la 1re journée du groupe A4 de la Ligue des Nations.

Le latéral droit de 26 ans est aussi revenu sur l'ambiance dans le vestiaire après le match. "C'était très silencieux et il y avait beaucoup de déception, presque de la honte", n'a pas hésité à dire le joueur de Leicester. "Nous n'avons pas parlé ensemble pendant quelques jours. Chacun a pu regarder le match et voir ce qu'on aurait pu faire de mieux."

Castagne, 22 caps (2 buts), attend une vraie réaction de l'équipe nationale belge mercredi face à la Pologne (20h45). "Cela commence dès ce lundi à l'entraînement. Nous allons devoir arriver avec une autre mentalité. Nous devons utiliser ce match de vendredi pour nous réveiller, mettre les choses au point et créer un groupe hyper soudé sur le terrain. Si on y parvient, on a encore toutes nos chances", a-t-il ajouté, évoquant en filigranes le prochain Mondial. "On a toujours l'équipe pour gagner quelque chose."

Le natif d'Arlon a aussi évoqué sa place sur l'échiquier de Roberto Martinez, lui qui a déjà été testé en défense centrale, un secteur du jeu qui a cristallisé les critiques après le derby des plats pays. "Tant que je joue, je suis content. Si le coach a besoin de moi à cette position, cela ne me dérange pas du tout. Il sait que ce n'est pas mon poste de prédilection, j'y ai joué en club et en équipe nationale. Tactiquement, j'arrive facilement à m'adapter."

Mercredi, les troupes de Roberto Martinez devront se reprendre face à la Pologne si elles veulent encore prétendre à la première place, qualificative pour le Final Four. D'autant plus que les "aigles blancs" ont bien débuté leur campagne en s'imposant 2-1 contre le pays de Galles. Les Diables devront jouer sans Romelu Lukaku, sorti blessé et d'ores et déjà forfait contre les Polonais. "Cela a forcément un impact car il est très important pour nous. On l'a vu après sa sortie, même si Trossard et Batshuayi ont fait une bonne entrée. Il faudra pallier son absence en groupe, et nous avons les qualités pour le faire."

Coupe du Monde

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be