Roberto Martinez: "Van Gaal dit qu'on n'utilise pas assez le pressing ? Il dit aussi que Noa Lang a plus de chances de gagner le Ballon d'or que De Bruyne"

Quatre jours après la défaite contre les Pays-Bas et à la veille du match contre la Pologne, le sélectionneur a surtout dû trouver des explications à la débâcle de vendredi dernier.

La Rédaction
Roberto Martinez: "Van Gaal dit qu'on n'utilise pas assez le pressing ? Il dit aussi que Noa Lang a plus de chances de gagner le Ballon d'or que De Bruyne"
©Belga

"C'est toujours important de revoir un match à tête reposée, pour l'analyse avec moins d'émotions." Dès le début de sa conférence de presse, Roberto Martinez a tenu à rassurer l'auditoire: la défaite des Diables contre les Pays-Bas (1-4) a été analysée et débriefée. "On va essayer d'apprendre de ce match. On l'avait pourtant bien débuté dans les 20 premières minutes, avec une grosse occasion et beaucoup d'intensité. Ensuite, ce fut moins bon. Notamment dans notre travail défensif. En deuxième mi-temps, on encaisse trois buts en trois actions et c'est donc évident qu'on n'était pas au top défensivement."

Quand on lui demande si son équipe est concernée par cette Nations League, le sélectionneur monte au créneau pour défendre ses joueurs: "Je vous affirme que oui. Chaque joueur s'est battu et cela s'est vu avec nos occasions en fin de match: un poteau, un but refusé et un autre but. Si je suis déçu par la réaction des médias ou par l'ambiance autour de l'équipe ? Non, chacun fait son travail. J'aurais été déçu si les garçons étaient vraiment embêtés de jouer ces matches mais ce n'est pas le cas. Maintenant, on veut continuer à prendre des enseignements pour établir la meilleure liste des 26 possible en vue du Mondial. Et voir comment on sera capable de réagir face à la Pologne nous apportera de précieux enseignements. Quand je regarde les meilleures équipes européennes, aucune n'a gagné. Ce n'est pas une excuse mais c'est un fait."

Des changements sont attendus dans le onze de départ qui affrontera la Pologne, ce mercredi. Mais Martinez affirme ne pas vouloir punir certains joueurs: "Pour chaque joueur, nous connaissons l'état de fatigue et les risques de blessures. Les prochains onze de base dépendront plus de cela que du résultat contre les Pays-Bas."

Interrogé sur la tactique de son équipe et l'immuable 3-4-3, Roberto Martinez affirme que "C'est toujours plus facile de lire des critiques sur la tactique après une défaite. Parfois, j'aimerais qu'on critique ma tactique après une victoire ou qu'on ose dire que la tactique était bonne après une défaite, car cela peut aussi arriver."

Enfin, le sélectionneur a été amené à réagir au discours d'après match de Louis Van Gaal, qui avait déclaré qu'il savait très bien que les Diables n'usaient pas suffisamment du pressing en perte de balle. "Avec tout le respect que j'ai pour lui, il dit aussi que Noa Lang a plus de chance de gagner le Ballon d'or que Kevin De Bruyne (NdlR: Van Gaal avait notamment justifié son propos par le fait que les attaquants sont bien plus souvent récompensés que les milieux de terrain). Mais je n'ai pas envie de commenter plus que cela les déclarations de gens qui parlent de notre équipe. Si vous voulez me poser la question, posez-la vous même." Le journaliste s'exécute et demande alors si les Diables doivent exercer plus de pression sur l'équipe adverse en perte de balle: "Je pense que mettre le pressing ou non est une décision qui doit dépendre de plusieurs paramètres. En l'occurrence, je pense qu'on a surtout manqué de communication en perte de balle", justifie le sélectionneur.


Lukaku a "une petite chance" de disputer le 4e match

Après de longs débats sur la défaite de vendredi, le sélectionneur a tout de même été interrogé sur l'état de santé de Romelu Lukaku, sorti sur blessure et déjà forfait pour la rencontre face à la Pologne, ce mercredi. "Sa blessure est un peu moins grave que redouté. Pour autant, je ne pense pas qu'il jouera encore avec nous lors de ce rassemblement. Il ratera en tout cas les deux prochains matches. Il subsiste une petite chance de le voir jouer en Pologne mardi prochain mais si nous n'avions eu que trois matchs, il aurait été libéré."

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be