Les supporters qui ont fêté la victoire des Diables n’étaient pas que noirs, jaunes, rouges

Plus de 30 000 supporters noirs, jaunes, rouges… et blancs étaient présents ce mercredi soir au Stade Roi Baudouin. Une heureuse mixité belgo-polonaise pas si surprenante qu’il n’y paraît.

Eline Fauconnier
Les supporters qui ont fêté la victoire des Diables n’étaient pas que noirs, jaunes, rouges
©Belga

Alors que l’on s’attendait à voir un stade Roi Baudouin plutôt clairsemé après la débâcle de vendredi, c’est un stade rempli d’un bon 30.000 personnes qui a accueilli la victoire des Diables 6-1 face à la Pologne.

Mais il était loin de n’être garni que de maillots, chapeaux et autres drapeaux noirs, jaunes et rouges. On ne parle pas de la tribune polonaise, bien sûr, qui a d’ailleurs profité du début du match pour mettre l’ambiance avec quelques fumigènes. Et qui était exclusivement colorée de rouge et de blanc. Mais bien du reste du stade, où se mêlaient joyeusement les drapeaux des deux pays. Dans le virage des Diables, au milieu des clans de supporters dont la clameur ne cessait de résonner à mesure que les Diables empilaient les buts juste devant leurs yeux, quelques t-shirts et écharpes rouges et blanches semblaient s’être égarés.

Deux étages plus haut, la même scène cocasse. A côté du calicot des célèbres Diaboulets liégeois, un petit drapeau bicolore blanc et rouge venait garnir le fronton de la tribune.

95 000 Polonais en Belgique

Ce n’est finalement qu’à moitié étonnant, lorsqu’on se rappelle que la Belgique compte une communauté de plus de 95 000 Polonais.

Cette double-origine aurait pu forcer les supporters à choisir un camp. Mais certains ont préféré mixer les couleurs pour rendre le stade encore plus beau. T-shirt blanc, écharpe tricolore. Original, mais ça fonctionne.

Après l’ouverture du score par Lewandowski, on n’était donc pas surpris d’entendre résonner les cris de joie venus de tout le stade. A l’image du match de vendredi contre les Pays-Bas, cette cohabitation n’a posé aucun problème. Au contraire, cette joyeuse mixité a donné au match une dimension d’autant plus familiale et bon enfant. A l’image de ce père et son fils d’une quinzaine d’années qui se sont pris en photo juste à côté de la tribune de presse à l’issue du match. Chacun à leur tour, d’abord avec l’écharpe "Polska", puis avec l’écharpe "Red Devils".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be