Lukaku admet qu'il n'aurait pas dû quitter l'Inter: "J'ai eu mal quand je suis parti"

Le Diable rouge semble heureux d'être retourné à Milan, alors que Thomas Tuchel laisse entrevoir un départ définitif.

Lukaku admet qu'il n'aurait pas dû quitter l'Inter: "J'ai eu mal quand je suis parti"
©La Presse

Il a retrouvé son grand sourire et sa joie de vivre. Romelu Lukaku est un homme heureux depuis qu'il porte à nouveau le maillot de l'Inter Milan. Comme un symbole, il a d'ailleurs marqué lors de son premier match de préparation, il y a quelques jours.

L'attaquant de 29 ans se réjouit de retrouver ses sensations, ainsi que ses partenaires qu'il avait quittés il y a onze mois pour filer à Chelsea. En témoigne sa bonne humeur dans le live Instagram du club réalisé en marge de la présentation du nouveau maillot. Assis aux côtés de Lautaro Martinez et Nicolo Barella, Lukaku n'a pas hésité à exprimer son amour pour les Nerazzuri.

"Le plus gros challenge de ma carrière ? Celui maintenant. Tu sais, j'ai eu mal quand je suis parti,... n'est-ce pas Nico (NdlR : il parle à Barella) Ce qu'on fait dans les vestiaires et sur le terrain, les relations qu'on a entre nous, c'est vraiment important. Les gens voient que notre équipe est vraiment soudée. L'Inter m'a donné l'opportunité de jouer à un niveau supérieur dans ma carrière. Je suis vraiment content de porter ce maillot, on espère continuer à grandir comme les années précédentes."

"C'était son souhait de partir"

Ces propos font en quelque sorte écho à ceux de Thomas Tuchel. Le manager allemand a admis qu'il n'était pas certain que le Diable rouge revienne un jour à Chelsea, malgré qu'il soit prêté à l'Inter durant une saison et sans option d'achat. "Étant donné qu'il vient d'être prêté, il y a bien sûr une chance (NdlR : qu'il ne revienne pas). Je ne sais pas si c'est très probable, mais ce n'est pas à moi de donner une perspective à ce sujet", a-t-il confié à Sky Sport.

"Nous avons décidé avec les propriétaires que nous laisserions Lukaku partir", a poursuivi le coach des Blues. "C'était son souhait de partir, il en avait la possibilité, donc nous l'avons laissé partir. Nous avons maintenant amené Raheem Sterling, ce qui nous donne beaucoup de flexibilité, beaucoup de mobilité, beaucoup d'options offensives à l'avant, même si nous ne recrutons pas plus de joueurs."

Coupe du Monde

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be