Martinez évoque le mercato de ses Diables: "Pas de panique pour Eden"

Roberto Martinez est satisfait du mercato de ses internationaux en vue du Mondial.

Yves Taildeman (avec HNB)
Martinez évoque le mercato de ses Diables: "Pas de panique pour Eden"
©BELGA

A peine treize semaines avant le début du Mondial, Roberto Martinez a fait un premier bilan du mercato de ses Diables rouges. "J'ai un sentiment positif", dit notre coach fédéral. "Hormis Denayer et Januzaj, ils sont tous casés. Et ils ont choisi un projet où ils auront un rôle important. Neuf Belges nés entre 1997 et 2006 sont partis dans un grand championnat. C'est du jamais-vu."

Voici son avis sur les dossiers les plus médiatisés.

De Ketelaere au Milan AC. "Si Maldini est venu en Belgique et que Milan a déboursé 35 millions, cela signifie que le club croit en lui. Mais il lui faudra combien de temps pour s'adapter à un championnat avec une immense pression ? C'est évidemment un risque. Et les jeunes devront avoir assez de rythme de match dans les jambes pour que je les sélectionne pour le Mondial. C'est moins le cas pour les plus anciens, qui ont leur expérience des grands tournois."

Onana à Everton. "Son transfert me fait penser à celui de Lukaku à Everton pour 30 millions quand j'y étais coach. (NdlR : Everton a payé 40 millions pour Onana) Lukaku était le transfert record d'Everton, mais on l'a revendu pour 90 millions à Manchester United. Dans quelques années, Everton pourra revendre Onana pour beaucoup plus d'argent. Avec sa personnalité, son aura et ses capacités de leader, il est, depuis Youri Tielemans en 2016, le Diable rouge qui m'a le plus impressionné lors de ses débuts en équipe nationale."

Witsel à l'Atletico Madrid. "Je ne crois pas que sa position actuelle comme défenseur central soit définitive. En équipe nationale, je le vois encore comme médian. Si je le déplace, je risque de perdre mon équilibre dans l'entrejeu. Je veux prendre assez de défenseurs centraux au Qatar pour ne pas qu'il doive dépanner en défense."

Theate à Rennes. "Et dire qu'Ostende a dû lui tendre la main, il y a trois ans, parce qu'il n'avait plus de club. Son transfert prouve qu'en travaillant, on peut arriver loin."

Alderweireld à l'Antwerp. "Trois mois supplémentaires au Qatar n'auraient pas mis son Mondial en danger, mais le projet de l'Antwerp, qui a faim de victoires, est un meilleur choix."

Mertens à Galatasaray. "Ce n'est pas un choix pour l'argent, mais en fonction de la Coupe du monde. Ils comptent sur lui à Galatasaray, ce qui était moins le cas à Naples."

Hazard qui reste au Real. "Il se sent libéré après l'extraction de la plaque de métal de sa cheville. Il ose à nouveau dribbler son adversaire direct. Il fait partie de la sélection de 20 du Real, qui est actif sur plusieurs scènes et qui jouera beaucoup de matchs. Pas de panique : il va jouer et devenir meilleur. Et je le répète : un ancien comme lui a besoin de moins de rythme de match qu'un jeune."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be