Roberto Martinez: "La carte rouge ? Je n'ai pas plus d'explications que vous"

Retrouvez les réactions des principaux acteurs au micro de RTL Sport.

Scott Crabbé
Roberto Martinez: "La carte rouge ? Je n'ai pas plus d'explications que vous"
©Belga

Eden Hazard: "J'étais heureux de jouer, de commencer un match, devant les supporters qui sont venus nombreux. On a fait un bon match, enfin surtout une bonne première mi-temps. On est heureux du résultat, on gagne, on prend trois points. On va aller aux Pays-Bas pour faire un bon match, bien se préparer pour la Coupe du Monde. Me rassurer avec le match de ce soir ? Je sais ce que je peux faire quand je joue. A moi d'essayer de gratter un maximum de minutes et d'arriver en forme à la Coupe du Monde. On verra ce que le coach décide dimanche mais j'ai envie de jouer. Ca a été des moments compliqués avec ce faible temps de jeu. Si je me sens mieux ici qu'au Real ? Non, je me sens aussi bien à Madrid, je joue juste moins. Mais quand je joue, je joue bien. C'est une situation délicate, j'aimerais jouer plus, je sais que je peux apporter plus. Encore aujourd'hui, je joue bien mais je sais que je peux encore apporter plus. J'ai toujours dit qu'en prenant du rythme le vrai Eden Hazard allait revenir. Il faut juste que je joue. Le discours d'Ancelotti ? C'est à lui que vous devez poser la question (rire)."

Michy Batshuayi: "Marquer, c'est mon travail d'attaquant. Je suis content que ça se passe bien mais on a encore un match difficile dimanche, on va bien travailler tactiquement et aller à fond là-bas. On est la Belgique, tout est possible, y compris une victoire 0-4. Ca demande beaucoup de concentration et d'énergie, on va se concentrer sur la récupération et aller avec toutes nos armes là-bas. C'est vrai que notre égo en a pris un coup au match aller, c'est le bon moment pour aller mettre des goals là-bas. On est à quelques pas de la Coupe du Monde, il y a encore quelques éléments à corriger mais il y a plus de positif que de négatif. Le négatif ? Je vous laisse poser la question au coach."

Zeno Debast: "J'ai appris ma titularisation deux heures avant le match, lors du dernier meeting à l'hôtel. La présentation a commencé directement par le onze de base, je ne voyais que mon nom, j'étais déjà en train de m'imaginer un stade full, c'était vraiment top. De base, je suis quelqu'un de très calme, donc ça a été. J'ai directement envoyé un message dans le groupe familial pour dire que je commençais, il y avait plein de réactions, c'était fou. Dans les premières minutes, il a fallu chercher la solution pour trouver l'homme libre, après c'était un peu plus facile. Mais bien sûr que c'est un cap plus haut. Tout va plus vite ici qu'en club, je dois m'adapter à ça. Sur le but, je savais que la balle allait arriver, que je devais bien me positionner, c'est un point de travail pour moi. La Coupe du monde ? Oui, maintenant j'y pense. Mais d'abord les Pays-Bas puis le retour en club avant de penser à ça."

Roberto Martinez: "La carte rouge ? Oui, je stoppe la balle... ça devait être jaune, pas rouge, je ne comprends pas. Qui coachera dimanche ? Nous verrons, le staff sera prêt à prendre la relève. Aujourd'hui, on a joué contre un adversaire très vaillant, qui n'abdique jamais, on marque deux buts de plein jeu, on a créé beaucoup d'occasions face à une équipe bien organisée. On a un peu baissé dans notre intensité et nos appels en seconde mi-temps. On concède ce but, ça nous a compliqué la tâche. On voulait marquer ce troisième but mais c'est important de bien gérer des matchs comme ça. Pour plusieurs raisons, c'est un très bon match avant la Coupe du Monde. La prestation d'Eden ? Il a été très bon, libre, avec de la confiance en possession, du mouvement autour de lui, très fluide, comme toute l'équipe offensivement, une très bonne compréhension de comment nous devions jouer face à cette équipe compacte. Debast ? Ce serrait intéressant de demander au staff gallois combien de matchs ils pensent que Zeno a déjà joué en sélection. Il a joué comme un vétéran, avec maturité, il apprend très vite, même pendant le match, il parle beaucoup, j'ai été très impressionné. On ira aux Pays-Bas pour gagner, tout en connaissant la différence de but. C'est un match important en vue de la Coupe du Monde, tout comme la qualification pour la Ligue des Nations. On n'a que trois jours de récupération, d'habitude c'est quatre. On va donner notre maximum et voir ce que ça donne."

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be