À deux mois du Qatar, les Diables doivent se poser pas mal de questions

Les Diables ont dominé leur voisin, mais n’ont pas réussi à marquer pour la première fois en quatre ans. De Bruyne a râlé et Hazard n’a pas existé. Martinez va devoir trancher quelques dossiers chauds en novembre.

On s’est plusieurs fois cru à Tomorrowland dimanche soir à Amsterdam. Avec des maillots psychédéliques aux touches fluo des deux côtés et un DJ shooté aux bass...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Coupe du Monde