Benjamin Deceuninck dresse le bilan de la génération dorée des Diables rouges : “Est-ce que gagner un Mondial aurait vraiment changé quelque chose ?”

Joie, déception, avenir, … Le journaliste de la RTBF revient sur le parcours de la Belgique ces dernières années.

Tv sport journalist Benjamin Deceuninck pictured during a press conference to present the 'home of Football' and the 2020-2021 season calendar by the Jupiler Pro League and rights holder Eleven Sports, in Sint-Jans-Molenbeek-Saint-Jean, in Brussels, Wednesday 08 July 2020. BELGA PHOTO BRUNO FAHY
Benjamin Deceuninck est plutôt positif en évoquant les Diables rouges ©BELGA

Dans une interview accordée à Moustique, le journaliste et présentateur de la RTBF revient sur l’élimination des Diables rouges à la Coupe du monde 2022 et fait le bilan de la génération dorée. Selon lui, l’équipe belge aura procuré tellement d’émotions qu’elle a quelque part rempli son contrat, même sans avoir remporté le moindre trophée. “Est-ce qu’une Coupe du monde brandie aurait tout changé dans ma vie, dans la leur ? Je ne suis pas certain finalement.”

Il revient aussi sur la joie des matchs face au Japon et au Brésil en 2018, ainsi que la terrible déception face à la France. Sans oublier le gros couac face au pays de Galles à l’Euro 2016.

Le journaliste évoque enfin l’avenir de notre équipe nationale. “J’espère que les gens n’auront pas oublié ce qui s’est passé car on n’arrivera peut-être plus jamais en demi-finale d’un grand tournoi. Peut-être pas avant 10, 20 ans”, résume-t-il.

Retrouver l’intégralité de l’entretien dans la vidéo ci-dessus.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be