Voici pourquoi Roberto Martinez n’a pas succédé à Luis Enrique

L’ancien entraîneur des Diables rouges était l’un des favoris pour s’asseoir sur le banc de la Roja.

DOHA, QATAR - DECEMBER 01: Belgian Head Coach Roberto Martinez during the FIFA World Cup Qatar 2022 Group F match between Croatia and Belgium at Ahmad Bin Ali Stadium on December 1, 2022 in Doha, Qatar. Photo: Goran Stanzl/PIXSELL
Aucune discussion n'a été entamée entre Roberto Martinez et la fédération espagnole. © Do not use this image without permission of PIXSELL! Unauthorised usage will be followed by law.

La presse espagnole le rangeait dans la liste des prétendants. Selon Marca, Roberto Martinez se trouvait dans le viseur de la fédération espagnole pour remplacer Luis Enrique au même titre que Rafa Benitez, Marcelino et Luis de la Fuente. C’est finalement ce dernier qui a obtenu le poste.

À vrai dire, le choix était acté au lendemain de l’élimination face au Maroc et aucune discussion n’a été entamée entre Martinez et la fédération espagnole. Luis Rubiales, le patron du football espagnol, souhaitait mettre l’un de ses hommes en place. Le controversé président a toujours procédé de la sorte. Il n’aurait pas pris le risque de prendre une tête forte comme Roberto Martinez qui aime avoir son mot à dire.

Il est légitime de se demander si l’ex-sélectionneur de la Belgique était de toute manière candidat à ce strapontin. Après six années à la tête d’une sélection, le Catalan voudrait regoûter au quotidien au terrain. Son crédit n’a pas été écorné auprès des clubs après l’élimination précoce des Diables.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be