Dans quel état l'Inter va-t-il retrouver Lukaku? "Il n'est jamais aussi fort que quand il est critiqué"

Big Rom' is back ! Après des vacances écourtées aux Seychelles, l'attaquant va retrouver les terrains d'entraînement ce samedi.

Belgium's forward #09 Romelu Lukaku gestures during the Qatar 2022 World Cup Group F football match between Croatia and Belgium at the Ahmad Bin Ali Stadium in Al-Rayyan, west of Doha on December 1, 2022. (Photo by GABRIEL BOUYS / AFP)
(Photo by GABRIEL BOUYS / AFP) ©AFP or licensors

Ne comptez pas sur lui pour chômer, vacances ou non. Aux Seychelles, l'attaquant a emmené dans ses bagages Johan Gerets pendant ses congés. Il s'agit d'un préparateur physique en qui le joueur a une confiance aveugle. Ce qui prouve aussi une chose : Romelu Lukaku a les crocs. Pour le numéro neuf de la Belgique, ces buts manqués face à la Croatie sont déjà de l'histoire ancienne. Certes, il n'a pas bien dormi pendant quelques jours, même dans ce paradis de l'océan Indien. Mais ses ratés n'ont certainement pas atténué son désir de vengeance à l'Inter Milan. "Si forte est la chute, si grande est l'envie de réagir et de démentir les sceptiques : c'est l'intrigue de toute la carrière de Big Rom", assure la Gazzetta dello Sport.

Lire aussi: Lukaku n'a plus qu'un seul objectif: être de retour à 100% et prouver sa valeur à l'Inter Milan

Aux Seychelles, Romelu Lukaku a pu recharger les batteries. Mentalement et physiquement. Face à la Croatie, il lui a manqué du rythme pour inscrire ses buts et de la fraîcheur mentale. Avec Gerets, il a pu travailler une partie de ces aspects. Notamment via des exercices de détentes, de réactivité et de réflexe.

Si l'épisode au Qatar restera gravé à jamais comme une cicatrice, la compétition aura au moins permis à le faire avancer dans sa rééducation. Son retour en forme a été particulièrement suivi par les médecins de l'Inter. "Comme une téléréalité", précise le quotidien rose italien. Au Qatar, il a doublé les séances et assuré un suivi avec des scanners constants. Physiquement, le risque de rechute a fortement diminué. En médecine, le risque zéro n'existe pas. Mais sa blessure aux ischios jambiers a parfaitement cicatrisé cette fois-ci. Maintenant, la prochaine étape est de rejouer petit à petit pour acquérir du rythme de match. Et ce, dès ce 17 décembre face au Betis.

Quel état d'esprit? "On peut s'interroger sur sa réaction"

Samedi, Romelu Lukaku rejoindra ses coéquipiers à Milan après un stage qui s'est fait sans lui du côté de Malte. Ce sera le moment pour l'entraîneur de jauger son joueur. Paradoxalement, les 45 minutes face à la Croatie ont rassuré Simone Inzaghi. Après tout, Big Rom' n'avait plus disputé autant de temps sur les prés depuis trois mois. S'il est totalement remis sur pied, reste à savoir comment Romelu Lukaku va surmonter cet échec au Qatar psychologiquement. Plus que jamais, il semble déterminé à rebondir. Comme toujours. Mais un tel épisode peut laisser des traces.

Lire aussi : La fameuse liste de… 54 pour la Coupe du monde dévoilée: des pépites et quelques surprises de taille

Comme l'a expliqué Stefano Tirelli, préparateur mental, pour la Radio Punto Nuovo. "L'aspect mental est de plus en plus crucial dans le sport moderne. C'est quelque chose qui doit être travaillé comme un organe musculaire", a-t-il expliqué. "Personne n'a commis autant d'erreurs en un match que Lukaku à cette Coupe du monde. Du coup, on peut s'interroger sur sa réaction." Heureusement, durant l'ensemble de sa carrière, Romelu Lukaku a toujours su faire le dos rond pour rebondir. Une force mentale et une carapace dont il aura bien besoin dans les mois à venir. Parce qu'il sait qu'il est attendu au tournant.

"Romelu va être important pour cette deuxième partie de saison"

Simone Inzaghi s'est déjà entretenu avec le Diable rouge. Le coach italien n'a pas fait de mystère à propos de cette Coupe du monde. "Lukaku était clairement déçu", a-t-il expliqué lors du stage à Malte. "Il se soucie énormément de son équipe nationale. Lors de cette Coupe du monde, il a joué 45 minutes. Avec lui, la Belgique a eu trois occasions qu'elle n'avait pas eues de tout le match." Voir de tout le tournoi si on enlève le but de Batshuayi.

Son entraîneur et ses coéquipiers ne doutent pas d'un retour au premier plan du numéro 90."Romelu Lukaku va être important pour cette deuxième partie de saison", a commencé Federico Dimarco pour Mediaset. "Il va travailler dur et aider l'équipe comme il l'a fait par le passé."

Les Belges  l'tranger - Lukaku  la passe pour Martinez et l'Inter se dfait facilement de la Spezia
©BELGA Nieuwsbrief

Même son de cloche pour Nicolo Barella. "Clairement, son départ a été un coup dur", a expliqué le milieu de terrain pour la Gazzetta dello Sport. "L'Inter de Conte avait été créé autour de Romelu Lukaku. Ensuite, nous avons construit une autre équipe sans lui. Désormais, c'est à Romelu de s'intégrer dans cette nouvelle organisation de jeu. Mais nous savons à quel point il est fort et nous connaissons sa détermination. Surtout lorsqu'il est critiqué. C'est pourquoi je ne suis pas inquiet pour son intégration."

Pendant un mois, la machine va pouvoir se remettre en route. Mais attention: le choc face au Napoli va arriver vite. Très vite. Le 4 janvier prochain, le Scudetto pourrait déjà se jouer entre le leader et les Nerazzurri qui comptent onze points de retard. Avant cette rencontre décisive, il restera trois matchs amicaux. Face au Betis Séville le 17, la Reggina le 22 et Sassuolo le 29. Le compte à rebours est lancé.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be