"La paix est faite": Romelu Lukaku a réussi une première mission, reconquérir les tifosi milanais

Romelu Lukaku veut retrouver son trône à l'Inter Milan.

Belgen in het buitenland - Lukaku en Inter dienen leider Napoli eerste nederlaag van het seizoen toe
Lukaku ©BELGA

131 jours. Voilà le laps de temps qu'a dû attendre Romelu Lukaku entre ses deux dernières titularisations avec l'Inter Milan. Plus de quatre mois où il a rongé son frein.

Un départ qui avait frustré l'intéressé, le club, mais évidemment les Tifosi. Ces derniers étaient déjà hostiles à propos d'un retour de leur ancienne gloire. Pour eux, Big Rom' avait piétiné le blason pour choisir l'argent anglais. Certains utilisaient même le mot de mercenaire pour qualifier le Diable rouge.

Lire aussi: Le sujet que vous avez choisi : Lukaku va-t-il retrouver son niveau ?

Lors de sa signature cet été, un communiqué des supporters avait d'ailleurs annoncé la couleur. "Notre groupe soutient l'Inter et il ne fera aucune objection envers l'arrivée du joueur. Cependant, personne ne doit aller l'accueillir avec des écharpes à l'aéroport", avait expliqué la Curva Nord. "Il doit mériter les encouragements grâce à son humilité et sa sueur dépensée sur le terrain. C'était un roi. Maintenant, il est un joueur comme les autres." Depuis son retour, Romelu Lukaku n'a pas fait grand-chose sur le terrain pour justifier un renversement de cette situation. Mais visiblement, il est sur la bonne voie.

Face à Naples, il a été applaudi par cette même Curva Nord. Même sans marquer ou offrir une prestation de haut vol. "Le voir revenir dès le début d'un match officiel a réchauffé le cœur des fans", explique la Gazzetta dello Sport. "L'espace d'un instant, ce retour a rechargé les batteries et a incité les supporters à refaire de Romelu qui il était."

Pendant le choc, il a pesé, sans être décisif. De quoi amasser la cote de 6 sur 10 dans le quotidien rose de la Botte. "Cette note a deux saveurs", poursuit le journal. "Pour un joueur comme lui, un match pareil ne peut pas être catalogué comme une satisfaction. Parce que certaines occasions auraient pu se transformer en but et parce que cette version du Belge n'est toujours pas comparable à celle qui a apporté le Scudetto aux Nerazzurri en 2020-21." Néanmoins, une lueur d'espoir existe. "D'un autre côté, ce retour dans le onze de départ après 131 jours n'est pas non plus désastreux. Compte tenu de la longue interruption et aussi d'une déception de la Coupe du monde qui ne peut être digérée qu'avec du temps et de la sueur."

Bien évidemment, ce match ne suffit pas encore à résorber toutes les plaies. Big Rom' a encore du chemin avant de retrouver son trône. Mais ces différentes déclarations d'amour envers l'Inter poussent à croire qu'il pourrait inverser cette tendance jusqu'au bout. "Lukaku a réagi par un salut de remerciement depuis la pelouse Giuseppe Meazza. Comme un clin d'œil entre de vieux amis. Ceux qui se connaissent depuis toujours et qui ravivent un sentiment endormi après une prise de bec. Place désormais à la séduction, la paix est faite."

Maintenant que les deux clans sont du même côté, ils peuvent à nouveau avancer ensemble. Après la courte victoire contre le Napoli, les Nerazzurri ont relancé la course au titre. Si les hommes de Simone Inzaghi gagnent contre Monza samedi, ils reviendraient à cinq points du leader qui doit jouer dimanche. De quoi mettre un sacré coup de pression à une équipe de Spalletti qui était invaincue jusque-là.

Marquer ce week-end serait évidemment une bonne chose pour Romelu Lukaku. Mais l'attaquant aime les moments marquants. Ce 18 janvier, les deux Milan s'affrontent pour la Supercoupe d'Italie. L'occasion pour Romelu Lukaku de mettre les points sur les I. Et pourquoi pas, de retrouver une partie de son trône comme le cœur des Tifosi.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be