Roberto Martinez nouveau sélectionneur du Portugal: "Cristiano Ronaldo reste un joueur important"

Sans contrat depuis le 1er janvier et la fin de son bail qui le liait à la Fédération belge, l'ancien sélectionneur des Diables rouges a rapidement trouvé un point de chute.

L'Espagnol Roberto Martinez a été nommé au poste de sélectionneur de l'équipe du Portugal, succédant au Portugais Fernando Santos après avoir dirigé la Belgique de 2016 jusqu'à son élimination en poules du Mondial-2022, a annoncé lundi la Fédération portugaise de football.

Le premier défi de l'entraîneur de 49 ans, dont la durée du contrat n'a pas été précisée dans l'immédiat, sera de clarifier le rôle de Cristiano Ronaldo qui, après une Coupe du monde riche en polémiques, vient de s'offrir un exil doré en rejoignant le club saoudien d'Al-Nassr.

"Mon point de départ sera le groupe de 26 joueurs qui a disputé le Mondial, et Cristiano Ronaldo est l'un d'entre eux", a déclaré Martinez lors d'une conférence de presse, tout en ajoutant prudemment qu'il prendra ses décisions "sur le terrain" et "pas dans un bureau". "Ronaldo est un joueur important de l'équipe et il mérite le plus grand respect. Je ne suis pas quelqu'un qui prend des décisions hâtives. Il fait évidemment partie des joueurs avec qui j'aimerais discuter. Il mérite cette considération. Ce sera ensuite à moi de faire en sorte que la sélection soit la plus compétitive possible."

Comme nous vous l'expliquions ce matin, Zinédine Zidane était le plan A de la Seleção, qui semble être rapidement tombée sur ses pattes après le refus du Français.

Pour rappel, Roberto Martinez est resté à la tête des Diables pendant un peu plus de six ans. Au Portugal, il succède à Fernando Santos, qui était en place depuis 2014, et retrouvera Cristiano Ronaldo, bien sûr, mais aussi une génération montante emmenée par Fernandes et plusieurs jeunes pépites comme Gonçalo Ramos (Benfica), Joao Felix (Atlético), Rafael Leao (Milan AC) ou encore Vitinha (PSG).

L'équipe du Portugal sort elle aussi d'une longue période de stabilité après huit ans sous la houlette de Fernando Santos, qui lui a offert les premiers titres majeurs de son histoire: l'Euro-2016 et la première édition de la Ligue des nations en 2019.

Lorsque l'entraîneur de 68 ans a annoncé son départ, cinq jours après l'élimination de la Seleçao en quarts de finale du Mondial-2022 contre le Maroc (1-0), la presse portugaise rapportait que la fédération souhaitait embaucher son compatriote José Mourinho, sous contrat avec l'AS Rome.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...