Clap de fin pour Alderweireld avec les Diables: qui pour remplacer le fidèle soldat ?

Voici la liste des joueurs qui pourraient remplacer Toby Alderweireld en défense centrale des Diables rouges.

La solution la plus logique: Wout Faes (1 sélection)

Rodgers soutient Faes après ses deux buts contre son camp: "Il a un caractère fort"
Rodgers soutient Faes après ses deux buts contre son camp: "Il a un caractère fort" ©BELGA

Repris cet hiver, Wout Faes a été préféré à Boyata ou autre Denayer qui avaient les faveurs de Martinez jusque-là. Logique lorsque l'on observe la courbe de progression du roc de Leicester City. Son explosion en Premier League en a étonné plus d'un. "Il me bluffe, je ne l’attendais pas à ce niveau-là", expliquait notamment Alex Teklak dans le Champions Club en octobre.

Retraite de Toby Alderweireld : le plus fiable des soldats s’en va

S'il a pris de l'expérience au Qatar, Faes n'a pas disputé la moindre minute. Preuve que Martinez ne l'estimait pas prêt pour assurer la relève. Il devra également s'adapter au schéma des Diables rouges. Chez les Foxes, il évolue dans l'axe gauche d'une défense à quatre. Jusqu'à preuve du contraire, cette place est dévolue à Jan Vertonghen dans une charnière à trois ou à deux. Reste évidemment à voir comment Tedesco va articuler son système.

Une chose est certaine: il semble partir avec une longueur d'avance désormais. S'il a encore quelques trous d'air, comme son doublé CSC contre Liverpool, il s'est relevé depuis plusieurs semaines. Signe que mentalement, le gaillard est costaud. Il aura bien besoin de ses qualités s'il veut remplacer une icône comme Toby Alderweireld.

Les solutions d'avenir: Zeno Debast (3 sélections) et Koni De Winter (0 sélection)

Anderlecht's Jan Vertonghen and Anderlecht's Zeno Debast look dejected after a soccer match between KAA Gent and RSC Anderlecht, Sunday 05 March 2023 in Gent, on day 28 of the 2022-2023 'Jupiler Pro League' first division of the Belgian championship. BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR
BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR

A 19 ans, le premier avait séduit Martinez... plus que Faes. La preuve avec ses 3 sélections au compteur. L'Anderlechtois avait donc une longueur d'avance dans l'esprit du coach au sein de la sélection. En partie parce que le Catalan mettait parfois sa casquette de directeur sportif. Ce qui l'obligeait à prendre en compte le potentiel et pas uniquement le niveau actuel. De ce point de vue-là, pas de doute: Zeno Debast a bien des ressources immenses. Bon à la relance, il possède aussi une excellente vision du jeu. Pour passer un palier, il devra surtout se faire violence pour ne pas trop miser sur ses qualités individuelles et contrer une certaine forme de nonchalance. Elles ont déjà coûté des points au RSCA cette saison. Même si cela fait partie de son apprentissage. Comme Faes, il a également pris de l'expérience au Qatar. Mais il a été à chaque fois dépassé par séquence lorsqu'il a évolué avec les Diables. Pas tellement dans le jeu, mais il a été impliqué dans les buts encaissés contre le Pays de Galles et les Pays-Bas. Ce qui tend à prouver qu'il doit encore passer quelques étapes avant d'espérer se hisser au niveau de Toby Alderweireld.

Toby Alderweireld quitte les Diables rouges : cinq choses que vous ignoriez sur le défenseur aux 127 sélections avec la Belgique

Le second n'a jamais été appelé avec les Diables rouges. Mais il a déjà montré un potentiel très intéressant chez les Diablotins. Cette saison, il est prêté par la Juventus à Empoli, en Serie A. Il oscille entre le banc de touche et le onze de base, même s’il n’a plus disputé une minute depuis quatre rencontres. La Vieille Dame compte en tout cas sur le Belge de 20 ans. Le 8 décembre 2021, il devenait d'ailleurs le plus jeune joueur à être titularisé par les Bianconeri en Ligue des champions à seulement 19 ans et 179 jours. Deux ans plus tard, il n'a pas encore percé en Italie, mais il veut y faire son trou. C'est pour cela qu'il a été prêté à Empoli plutôt qu'au Club de Bruges cet été.

Les solutions expérimentées: Axel Witsel (130 sélections) et Leander Dendoncker (31 sélections)

Ce n'est un secret pour personne: Axel Witsel préférera toujours son rôle de sentinelle à celui de défenseur central. Mais son âge avançant, aura-t-il encore le choix s'il veut performer au plus haut niveau? Sur ses 20 rencontres disputées à l'Atletico Madrid cette saison, il a joué 8 fois à ce nouveau poste. Et plutôt bien. Peut-on imaginer de le voir reculer chez les Diables également? Cette idée peut être alléchante pour une bonne raison: cela permettrait à Lavia de faire son trou et de renouveler le milieu de terrain de Tedesco. Le Bruxellois de 19 ans est exceptionnel avec Southampton cette saison. Plus que l’avenir, il représente le présent. Et il n'est pas le seul à toquer à la porte de l'équipe nationale dans le cœur du jeu. En revanche, cette option tactique ne devrait pas réjouir l'ancien de Dortmund. Déjà, elle mettrait l'accent sur son déclin. Ensuite, il n'est pas le plus rapide même s'il compense ce défaut par une lecture du jeu exceptionnelle.

Axel Witsel revient sur la Coupe du monde des Diables rouges : “Les critiques ? Il faut faire avec même si elles ne sont pas toujours justes”

L'autre option concerne Leander Dendoncker. Considéré comme un numéro huit, il peut aussi dépanner plus bas dans le jeu. Problème: le joueur né à Passendale est en totale perte de vitesse. Son transfert à Aston Villa cet été sonne comme un véritable échec. Il n'a plus commencé une seule rencontre en Premier League depuis début novembre et n'a pas la confiance de Unai Emery. Depuis son arrivée, il n'a disputé que 358 minutes avec les Villans en Premier League et n'est que le 17e temps de jeu de l'effectif ! Par contre, il est celui qui a le plus d'expérience comme troisième central. Fort dans les duels, il compensait la faible vitesse de Vertonghen et Alderweireld par un combat de tous les instants. Reste à voir s'il peut aussi évoluer dans un système à deux défenseurs car il avait le profil parfait pour jouer à droite de l'Anversois. Si Tedesco veut opter pour un changement en douceur, Dendoncker a de bonnes chances de jouer.

Le changement tactique: Arthur Theate (4 sélections)

El Leone comme on l'appelait du côté de Bologne n'a pas le même profil qu'Alderweireld. Gaucher, il pourrait en revanche permettre une réorganisation complète de la défense. Un joueur cité dans cette liste irait sur la droite, Vertonghen irait au centre et le Liégeois irait sur la gauche d'une défense à trois. Un changement plausible... pour autant que Tedesco garde encore une ossature à trois derrière. Ce qui est loin d'être assuré.

Le joker: Sebastiaan Bornauw (3 sélections)

Aurait-on enterré trop rapidement l'ancien anderlechtois? Clairement, il part avec une longueur de retard. La faute à des prestations décevantes lorsque Martinez avait fait appel à lui. Lors de ses deux premières sélections, il avait fait des erreurs contre la Côte d'Ivoire et la Suisse. De quoi écorner fameusement son crédit auprès du Catalan et du grand public.

 Déjà la fin de l’expérience Diables pour Vanheusden et Bornauw.
Déjà la fin de l’expérience Diables pour Vanheusden et Bornauw. ©BELGA

Cependant, les faits sont là: Bornauw enchaîne en Bundesliga depuis près de trois saisons. Il a également disputé la Ligue des champions l'an dernier. Après un petit passage à vide, il a retrouvé ses moyens pour la cuvée 2022/2023. Lors des 12 dernières rencontres, il a été titulaire à onze reprises. Pour Eleven Sports, il n'avait pas fait de mystère en visant une sélection pour le prochain rassemblement. "Si je performe avec Wolfsburg, j'espère avoir de la reconnaissance en équipe nationale aussi", avait-il confié. D'autant plus que les Diables affronteront sa patrie d'adoption. "La Belgique jouera contre l'Allemagne à Cologne en mars, ce serait spécial pour moi si je pouvais être de la partie."

Pas présent à la Coupe du monde, il va devoir convaincre Tedesco rapidement pour ne pas encore manquer le train. Ses dernières bévues remontent à plus de deux ans et étaient essentiellement liées à des erreurs de jeunesse. Avec les racines allemandes du nouveau sélectionneur, peut-être aura-t-il une nouvelle chance.

Ils partent de trop loin

Belgium's Jason Denayer and Belgium's Dedryck Boyata pictured during a training session of the Belgian national soccer team Red Devils in Leiria, Portugal, Monday 28 March 2016. The Red Devils will play a friendly game in and against Portugal on 29 March, the match was moved due to safety concerns after the Brussels terrorists attacks. The game is a preparation for the upcoming Euro2016. BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR
BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR ©BELGA

Certains ont perdu beaucoup de crédit en sélection. On pense évidemment à Jason Denayer ou Dedryck Boyata. Les deux hommes se disputaient d'ailleurs la succession de Vincent Kompany. Mais aucun d'entre eux n'a convaincu sur la durée.

Le premier est au placard aux Émirats. Il avait tout en mains pour devenir titulaire. Mais ses problèmes de transferts lorsqu'il évoluait à Lyon et le fait qu'il ait mis beaucoup de temps à retrouver un club l'ont déclassé aux yeux de Martinez.

Tandis que le second vit un cauchemar au Club de Bruges. Sur le banc depuis l'intronisation de Scott Parker, il avait commis plusieurs erreurs dans un club en pleine crise lors d'un début de saison chaotique. Bref, il est peu probable que Tedesco fasse appel à ce Boyata-là.

Enfin, Brendon Mechele et Zinho Vanheusden, pour des raisons différentes, semblent également partir avec beaucoup de retard. Même si le second aura peut-être encore une carte à jouer s'il est épargné par les blessures. Ce qui est loin d'être le cas actuellement.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...