De retour chez les Diables pour la première fois depuis octobre, Yannick Carrasco a su être décisif, avec ce une-deux avec Thorgan Hazard sur le 1-0. Le tout frais champion d’Espagne a marqué des points à ce poste où il est désormais de plus en plus utilisé : derrière l’attaquant, plutôt que sur le flanc. "Les places seront chères, à nous de prouver qu’on peut être dans le onze. C’est sûr que lorsqu’Eden n’est pas là, ça me facilite les choses pour jouer à ce poste, répondait-il hier soir. S’il y a Eden, c’est différent, c’est un joueur très important pour l’équipe. Mais oui, c’est une position que je préfère. Chaque joueur offensif préfère évoluer plus haut, je crois que c’est la même chose pour Thorgan. Peut-être que je faisais plus un travail de l’ombre avant, mais me voilà dans une position où je peux être plus décisif. Je suis sûr qu’on me verra plus dans des phases plus importantes, vu que je suis plus proche du but."

Au-delà de son cas, il relativisait l’idée de contre-performance. "Je suis un peu déçu, mais c’est toujours compliqué de se retrouver après quelques mois. Il faut oublier le score, regarder les bonnes choses et les moins bonnes et en tirer les leçons pour l’Euro. Il faut se remettre en jambes pour l’Euro, reprendre du rythme, après dix jours sans match. C’est à ça que servent les deux matchs de préparation : se préparer ! Aujourd’hui on a eu un bon match d’entraînement pour retrouver du rythme. On a encore un match dimanche dans le but d’être prêt pour la Russie !" C’est tout ce qui compte, au final.