Le défenseur belge a prolongé jusqu'en 2023 pour plusieurs raisons.

Depuis deux ans, c'était presque devenu un marronnier. À chaque mercato, on s'attendait à ce que Toby Alderweireld plie bagages et quitte Tottenham, un club où il était arrivé en 2015, après une très bonne saison à Southampton. On parlait de tensions entre le défenseur central et Mauricio Pochettino et d'une direction qui tardait à se montrer généreuse avec l'un de ses piliers.

Bref, alors que son contrat se terminait en juin 2020, le Diable a finalement prolongé son bail chez les Spurs, quelques semaines après l'arrivée de José Mourinho à leur tête. C'est désormais jusqu'en 2023 qu'Alderweireld portera le maillot blanc des Londoniens.


Deux semaines après la fin du suspense, l'arrière-central est revenu sur cette signature dans les colonnes du Telegraph, évoquant les raisons qui l'ont poussé à finalement continuer l'aventure dans la capitale britannique. "Financièrement, le club a consenti à un réel effort qui montrait que la direction me voulait vraiment et me respectait", a expliqué le joueur de trente ans. "J'aurais peut-être pu gagner beaucoup plus ailleurs, mais j'ai préféré être loyal, car la loyauté a aussi de la valeur."

Tout comme les 175 000 euros hebdomadaires qui tomberont sur le compte en banque de Toby (selon la presse brittonne), qui s'y retrouve quand même pas mal, tant financièrement que sportivement. À six mois de l'Euro, le voilà qui reste dans un club qu'il connaît par cœur et où sa place est assurée, même si les choses ne se déroulent pas toujours comme il l'espérait collectivement parlant.

Outre la loyauté envers son équipe et ce salaire revu à la hausse, l'aspect familial a également joué dans la décision du Diable. "J'ai demandé à ma femme, qui est enceinte de notre deuxième enfant, ce qu'elle voulait", indique Alderweireld. "Elle m'a dit qu'elle serait heureuse de rester, car elle adore l'endroit où elle vit, mais que je pouvais choisir ma destination. Cela m'a offert l'opportunité d'explorer tout ce que je voulais. Mais plus je pensais à ouvrir un nouveau chapitre ailleurs, plus je me disais que je voulais rester. J'ai été heureux ici dès le départ. Je me sens réellement désiré et il existe une excellente connexion entre les supporters et moi."

© BELGAIMAGE

Évidemment, le fait de voir le Belge prolonger un mois seulement après l'arrivée de José Mouinho n'est pas innocent. Encore moins quand on se souvient que le Portugais avait tout fait pour l'attirer à Manchester United lors de l'été 2018. "Il croyait vraiment en moi", dit le défenseur à son propos. "Je m'entends bien avec lui depuis le premier jour. (...) Après cinq ou six ans avec l'ancien manager, avec tout le respect que j'ai pour lui, peut-être que le fait d'avoir quelque chose de nouveau a un peu aidé. Je n'ai que du respect pour Pochettino. C'est lui qui m'a amené ici, il m'a rendu bien meilleur. Je lui serai éternellement reconnaissant pour ce qu'il a apporté au club et à moi-même." 

"Ce sont toutes ces choses qui m'ont convaincu que mon avenir se jouait ici. Au final, quand j'y repense, il n'y avait pas vraiment de doute quant au fait de rester", conclut-il alors que Tottenham s'apprête à affronter Middlesbrough en FA Cup ce dimanche.