C'est un secret pour personne, Antonio Conte est un fan absolu de Romelu Lukaku. Sous la coupe de l'entraîneur italien, Big Rom' s'est amélioré dans tous les compartiments de son jeu. Juste techniquement, bon dos aux cages et adroit devant le but, le Diable rouge est clairement devenu un autre joueur après son demi-échec à Manchester United.

En Italie, le buteur facture 41 goals en 59 matchs depuis l'an dernier. Des statistiques qui laissent pantois le technicien de l'Inter Milan. "Romelu est un joueur incroyable qui dispose d’une importante marge d’amélioration" a commencé Conte dans une interview donnée au Telegraph. "En une année à l’Inter, il s’est énormément amélioré car il a envie d’apprendre et je crois être un professeur. Il peut continuer à s’améliorer pour devenir l’un des meilleurs attaquants au monde" estime-t-il.

Depuis plusieurs saisons, Antonio Conte cherche à travailler avec le colosse belge. C'est notamment parce qu'il n'a pas obtenu sa signature que des tensions sont apparues avec les dirigeants de Chelsea, son ancien club. "J’avais demandé deux joueurs dont j'étais très très proche, après avoir remporté le championnat. Le premier joueur que j’avais demandé était Romelu Lukaku, le second était Virgil van Dijk et j’étais très proche, très très proche de ces joueurs. J’étais en contact quotidiennement et j’ai toujours dit qu’avec ces deux joueurs, que mon équipe s’améliorerait de 30 %."

Finalement, les deux joueurs ont choisi d'exporter leur talent à Manchester United et Liverpool. "Je pense que nous avons perdu notre élan pour garder Chelsea au sommet, car il aurait pu y rester de nombreuses années. C’est dommage que cela ne se soit pas produit. Mais Romelu prouve à l’Inter que mon intuition était juste, tout comme Van Dijk le prouve à Liverpool, c’était pour le bien du club."

Conte s'est également attardé sur son avenir. "Je suis lié pour cette saison et pour une autre année avec l’Inter et j’ai commencé un projet ici. Sincèrement, j’ai envie de continuer ce projet et rester ici de nombreuses années, car j’estime que je pose les bases." Malgré ces déclarations, l'ancien milieu défensif a avoué qu'il n'était pas contre une nouvelle aventure dans un pays qu'il connaît bien. Mais dans mon futur, je souhaiterai vivre une nouvelle expérience en Angleterre car j’avais bien aimé mon petit séjour et l’atmosphère que l’on y respire. Pour moi et pour ma famille, c’est un souhait de repartir en Angleterre, nous y avions vécu une expérience incroyable et nous souhaiterions la poursuivre via une seconde expérience."

Avec Big Rom dans ses valises? Réponse d'ici quelques années !