L'équipe B (ou presque) des Diables mettait la pression d'entrée sur une Biélorussie très défensive, qui ne se risquait pas à appliquer le même pressing que la République tchèque samedi dernier. Dans ce schéma, un éclair de Doku a permis de mettre Batshuayi face au but, dans le grand rectangle, à la 14e minute. L'attaquant de Crystal Palace ne se faisait pas prier et envoyait une lourde frappe dans le plafond du but adverse, alors qu'il avait loupé une occasion plus facile en tout début de rencontre.


Trois minutes plus tard, un excellent centre de Meunier trouvait Vanaken dans le petit rectangle. Dans son plus pur style, le Brugeois inscrivait son premier but en équipe nationale.
Et à la 38e, c'est un autre Diable qui ouvrait son compteur: Leandro Trossard s'avançait aux 25 mètres et envoyait une frappe imparable dans la lucarne adverse pour le 3-0.

Dans la foulée, Jérémy Doku inscrivait pour sa part son deuxième but sous la vareuse endiablée, grâce à un face à face remporté avec le gardien adverse après une offrande de Praet.

Au retour des vestiaires, Dennis Praet prenait sa chances aux 25 mètres. Contrairement à Trossard, il choisissait la frappe à ras de terre pour son tout premier but avec l'équipe nationale.
Tout juste monté au jeu à la place de Batshuayi, Benteke transformait sa première occasion en but sur une superbe reprise de volée suite à un joli centre de Toby Alderweireld.

A la 75e, Doku trouvait Trossard dans le rectangle. L'ailier de Brighton glissait le ballon entre les jambes du gardien et s'offrait un doublé.
Dans les derniers instants, Adnan Januzaj, fraîchement monté au jeu, prenait l'espace sur le côté droit avant de servir parfaitement Vanaken en retrait. La frappe du Brugeois prenait le portier biélorusse à contre-pied.


Revivez Belgique-Biélorussie: