Wilmots ne dévoile pas son équipe, mais l’entraînement a levé un coin du voile

BRUXELLES Marc Wilmots n’a pas voulu annoncer le onze de base avec lequel il affrontera le pays de Galles. “Si j’ai mon équipe en tête ? Presque”, souffle le coach fédéral. “Mais je ne dirai rien. Seuls les joueurs connaîtront le onze de base. Les noms ne sont pas importants pour moi. On a un groupe de 25. Et les remplaçants sont plus importants que les titulaires. Ils savent faire basculer le match.”

Néanmoins, certains choix sont faits. Ainsi, lors des petits matches intensifs d’hier, les quatre défenseurs ont toujours joué ensemble. Guillaume Gillet sera bel et bien l’arrière droit. L’axe de la défense sera composé du duo Kompany-Vermaelen et Vertonghen évoluera à gauche.

Derrière eux, c’est Thibaut Courtois qui était le dernier rempart. Il sera titulaire à Cardiff, même si Simon Mignolet a atteint un très haut niveau à Sunderland et en équipe nationale. Hier, encore, Simon a fait quelques parades extraordinaires.

Et le reste de l’équipe ? Fellaini et Witsel vont jouer dans l’entrejeu, mais quid de Defour ? “Le fait qu’il a passé deux matches sur le banc à Porto n’est pas grave” , assure Wilmots. “Je l’ai vu à l’œuvre plus de 50 fois. Je sais de quoi il est capable.”

Dembélé a de bonnes chances de figurer au coup d’envoi mais impossible de dire dans quelle position.

En attaque, Lukaku a levé un coin du voile : il ne débutera pas. “Il s’est entraîné trois fois depuis sa blessure et en un an, il n’a pas joué une seule fois 90 minutes” , confirmait Wilmots.

Christian Benteke est la solution la plus probable, mais Wilmots n’exclut pas qu’il joue sans véritable attaquant de pointe, comme à Wembley en juin. “Tout est possible” , relate-t-il. “À Chelsea, j’ai même vu Hazard jouer en tant que joueur le plus offensif.”

La clé, selon Wilmots, sera l’organisation. “L’Euro m’a appris que le plus important, c’est d’avoir un bon bloc collectif. En perte de balle, la reconversion défensive doit être optimale. Si on oublie une fois de prendre la place d’un coéquipier qui a quitté son poste, cela peut être fatal.”


Wilmots a scouté Bale à Tottenham

Le joueur gallois le plus dangereux est Gareth Bale, l’ailier gauche de Tottenham. “Je suis allé à Tottenham pour le voir à l’œuvre”, raconte Wilmots. “Dans l’équipe du Pays de Galles, il joue à droite, mais il quitte souvent son flanc. Il est impossible de jouer en marquage individuel contre lui comme on l’a fait contre Sneijder. Il faudra le faire collectivement, resserrer les lignes et bien communiquer.”

© La Dernière Heure 2012