L'Italie a démarré fort, en mettant d'entrée une grosse pression sur les Diables. Mais cela ne débouchait sur aucune occasion franche et Batshuayi donnait de l'air à la Belgique en ponctuant la première incursion belge dans le camp italien d'un tir qui passait de peu au-dessus du cadre. 

A la 18e, Chiesa mettait Courtois à contribution avec une grosse frappe, que le gardien belge détournait des poings. Dans la foulée, le même Chiesa frappait juste à côté du but au terme d'une belle contre-attaque. 

A la 25e, Saelemaekers répondait au joueur de la Juventus avec une solide frappe sur la barre transversale. Et juste avant la mi-temps, Chiesa se présentait seul face à Courtois mais sa frappe était déviée du bout du pied par notre compatriote.

Au retour des vestiaires, Barella ne se posait aucune question en reprenant de volée un ballon mal repoussé par la défense des Diables, trompant Thibaut Courtois (1-0).



A la 64e, Castagne se rendait coupable d'une faute dans le rectangle, permettant à Berardi de faire le break sur penalty (2-0).



Les Diables se mettaient alors à pousser, notamment avec les montées au jeu de De Bruyne et De Ketelaere. Mais c'est Alderweireld qui mettait Donnarumma à contribution, d'une très belle volée du gauche à la 77e.

Cinq minutes plus tard, après une belle action collective, Carrasco armait une frappe de l'entrée du rectangle mais trouvait le poteau sur sa route. Finalement, c'est Charles De Ketelaere qui parvenait à réduire le score après une contre-attaque rondement menée et un service de De Bruyne, en glissant le ballon entre les jambes de Donnarumma (2-1).



Les Diables finiront par s'incliner sur ce score, le même qu'en quart de finale de l'Euro.


Revivez Italie-Belgique: