La DH a suivi Axelle, la jolie Tournaisienne qui fait le buzz au Brésil et qui… ne compte pas quitter son petit ami

Elle est une des filles qui font le buzz à ce Mondial, la jolie Axelle. Avant le match face à la Corée du Sud, la DH a suivi la Tournaisienne de 17 ans dans la Fan Zone, à côté du stade. Elle a dû poser en photo avec des centaines de personnes. "Je ne sais plus les compter, sourit-elle. C’est la folie. En Belgique, un magazine m’a déjà proposé de faire un reportage en bikini. Et ici, les Belges chantent Waar is Axelle ? Hier is Axelle ! Je m’amuse comme une folle. Mais je sais que cela n’aura qu’un temps."

Axelle aura passé une semaine inoubliable au Brésil. Après son dernier examen, elle a pris l’avion avec ses parents (Yves et Siska), et son frère (Arthur). "Je vais à l’internat pour filles Val Notre-Dame à Antheit, près de Huy", dit la parfaite bilingue, puisque ses parents viennent d’Izegem. "J’ai obtenu 74 % et je suis l’option latin. j’ai donc mérité ces congés. Quand je rentre, je pars à Santa Barbara pour améliorer mon anglais."

Et son petit ami , dans tout cela ? "Lois est en Belgique. Il a 19 ans. D’un côté, il est fier et content. D’un autre côté, il a un peu peur de me perdre. Mais il ne doit pas se faire de soucis. Je reste avec lui."

Pourtant, elle a son petit préféré en équipe nationale. "C’est Kevin De Bruyne. De un parce qu’il est jeune. De deux, j’aime son caractère. Je crois que la Belgique peut aller jusqu’en demi-finale."

Axelle est connue depuis Belgique - Russie, quand des photographes et des caméramen l’ont repérée. "Depuis lors, ça n’arrête pas. Je ne sais plus recevoir de demandes d’amis sur Facebook, parce que j’ai reçu des milliers d’invitations."

Même des agents de police belges, présents à Sao Paulo, ont voulu poser en photo avec elle. Sa popularité est immense. "Tout le monde me reconnaît", sourit-elle, en posant avec des Coréens et des Brésiliens.

Même l’Anderlechtois Bram Nuytinck a partagé la photo d’Axelle sur Facebook.

"Alors que je suis supportice du Club Bruges. Je vais à tous les matches à domicile. Mes parents ont des abonnements, mais je préfère aller dans le kop . Toutefois, je ne suis pas anti-anderlechtoise. Et surtout pas ici au Brésil. Il n’y a pas plus belge que moi."