Il n’a pas vraiment changé. Bosko Balaban a toujours le verbe franc et l’assurance typique des attaquants des Balkans. En sirotant un café dans le centre de Zagreb, l’ancien Brugeois s’est longuement expliqué sur les problèmes qui minent la sélection, dont il a lui-même porté 35 fois le maillot.

"L’ambiance dans et autour de l’équipe est très mauvaise", concède-t-il. "Tout le monde est contre l’entraîneur. Il a par exemple rappelé Halilovic, un jeune de 17 ans du Dinamo, uniquement pour faire monter sa valeur marchande ! Si la Croatie commence mal le match, son propre public va la siffler. Malgré tout, la Belgique ne viendra pas gagner ici. C’est impossible ! Même dans ce stade laid et à moitié vide, la Croatie ne perd que très rarement à la maison. Les joueurs savent aussi que s’ils ne mouillent pas le maillot, ils n’auront pas intérêt à se montrer en ville. Les supporters les tueraient !"

Pour éviter ce massacre, la sélection au damier comptera en premier lieu sur son maître à jouer, Luka Modric.

"Nous avons joué ensemble en équipe nationale et au Dinamo. Grâce à Davor Suker, le président de la Fédération, j’ai des tickets pour le Real Madrid et je vais souvent voir jouer Luka là-bas. Il est fantastique ! Il ne perd jamais un ballon. Il a aussi une mentalité de gagnant. À l’entraînement, il était encore pire que moi : quand il perdait, il pouvait carrément péter un câble ! J’aime ce genre de caractère."

L’autre gros danger pour les Diables, ce sera bien évidemment Mario Mandzukic, le buteur du Bayern.

"Au Dinamo, on partageait la même chambre. Sa mauvaise réputation n’est pas justifiée. Au Real, Özil partait aussi tous les soirs boire un verre à Madrid mais à 21 ans, c’est normal, non ? Mario est l’un des meilleurs attaquants au monde. Il court, se bat, marque et défend. Pourtant, lors des deux derniers matches du Bayern, il était sur le banc. Ce que Guardiola fait ne me plaît pas du tout. Il n’aime pas les attaquants. Ibrahimovic en sait quelque chose…"

Pour conclure, un petit tuyau de l’ancien Brugeois : "Faites aussi attention à Mateo Kovavic. Il a 19 ans, il a de la vitesse et de la technique. C’est sans doute notre meilleur joueur après Modric." C’est noté...