Auteur d’un doublé contre Newcastle (3-0), l’attaquant a prouvé à Conte qu’il pouvait être efficace.

Nouvelle coupe pour une nouvelle vie ? Michy Batshuayi s’en est amusé. "Mes nouveaux cheveux, je m’en moque", a tweeté l’attaquant qui, même relooké avec un petit palmier pour ses tresses, conserve son efficacité dans les… coupes avec, à la clef, un nouveau doublé.

Un premier but inscrit à la conclusion d’un contre mené par Eden Hazard sur une remise de Marcos Alonso où il n’a eu qu’à ouvrir son pied (30e). Un deuxième, qui prouve que la réussite vient désormais l’escorter, quand sa frappe puissante croisée sur un service d’Hazard a été déviée par Lascelles pour passer au-dessus de Darlow (44e), alors qu’en fin de match il s’est procuré deux nouvelles occasions sur un dribble qui ne va pas sans rappeler celui réussi par Karim Benzema face à l’Atletico Madrid l’an passé en C1 le long de la ligne de but (89e), et cette frappe du droit bien repoussée par le gardien (90e+1).

Cette efficacité a rendu encore un peu plus brûlant le sujet de son avenir toujours aussi incertain à trois jours de la fermeture du mercato… Ce qui a été l’occasion d’un ping-pong verbal entre le Diable et Antonio Conte avec, au service, l’attaquant.

"Mon doublé ? C’est très bien pour l’équipe et je suis très content. Quand j’ai une opportunité, je veux la saisir. Je travaille tous les jours et je suis très content d’être ici. Mon futur ? Je ne sais pas. C’est mieux de demander à Conte." Le retour de l’Italien n’a pas tardé, en conférence de presse. Sans être forcément tranchant. "Un prêt ? Je ne sais pas ce qu’il va se passer, mais quand vous jouez en Ligue des Champions et en Cup, trois attaquants, c’est un minimum […]. Nous parlons d’un autre joueur, je ne sais pas si nous pourrons. Il y a la Coupe du Monde que tous les joueurs veulent disputer. C’est une autre situation. Si le club décide d’ajouter à l’effectif un autre joueur, je ne sais pas si Michy veut rester ou être prêté. C’est une décision qui appartient au joueur, pas à moi. Je veux continuer à travailler avec mes joueurs".

L’échange illustre assez fidèlement la situation complexe de Batsman.

D’un côté, l’attaquant jouit d’un crédit très fort aux yeux de ses dirigeants pour qui il incarne à la fois le présent et le futur. De l’autre, Conte émet plus de réserves, n’ayant pas caché son envie de pouvoir compter sur un profil plus remiseur mais moins technique, et son utilisation récente du Diable, à qui il a parfois préféré Hazard en pointe, l’a démontré.

Dans ce rapport de force qui ne dit pas son nom, l’Italien a adressé une petite pique à son employeur. "Aujourd’hui, j’ai prouvé que le plus important pour moi était le présent, pas le futur, sinon j’aurais fait d’autres choix", a-t-il lancé, énigmatique, se montrant plus concret pour décrire le contenu de la rencontre de l’ancien Standardman.

"Je ne sais pas si c’était son meilleur match, mais c’était important pour lui et pour l’équipe. Marquer est important pour la confiance, nous parlons d’un jeune joueur avec un superbe potentiel. Je travaille avec Michy depuis un an et demi, c’est un joueur puissant qui a encore une grosse marge de progression. Mon objectif est de travailler avec lui comme avec n’importe quel autre joueur. L’avant-centre doit travailler pour le collectif de la meilleure manière. Il a beaucoup progressé dans ce domaine."

Assez pour convaincre l’Italien alors qu’Alvaro Morata reprend l’entraînement ce lundi ?