Les premiers mois de Michy Batshuayi à Marseille n'ont pas eu grand chose du conte de fée. Non présenté à la presse, l'ancien Rouche entrait par la petite porte du nouveau Vélodrome malgré un prix d'achat de 6 millions d'euros. Cependant, suite à sa belle prestation face au LOSC, Batshuayi était convié pour la première fois en conférence de presse du côté de Marseille afin de préfacer le match de Coupe de dimanche à Grenoble.


Une préparation de feu laissait pourtant présager le meilleur pour le nouveau numéro 22 des Phocéens. En confiance avant l'entame de la saison, c'était sans compter sur un énorme André-Pierre Gignac qui, avec 12 buts en 17 matches, ne laissa que des miettes à notre compatriote. Commença alors une longue période délicate pour Batshuayi qui se sentit cependant progresser au contact de joueurs tels que Payet et Gignac. Il se contenta alors de fins de match et de rencontres de coupe pour garder ses sensations. Suffisant pour inscrire deux petits buts sous le maillot de l'OM: un à Rennes en Coupe de la Ligue et son premier en championnat face à Bordeaux.

Patient, travailleur et apprécié de ses coéquipiers et du staff, Michy est récompensé par une titularisation face à Lille pour le compte de la 19ème journée de Ligue 1. Profitant d'un petit clash entre Payet et Bielsa et positionné en 9 et demi, Batshuayi saisit la chance offerte par Bielsa. Auteur d'un grand match, de dribbles bien sentis et du but victorieux d'un splendide enchaînement à l'entrée de la surface ponctué d'une frappe dans la lucarne d'un Enyeama cloué sur sa ligne de but, Michy se met le Vélodrome dans la poche. De quoi mettre fin "à une période difficile lorsque je ne montais même pas au jeu mais pas de quoi s'enflammer. Même si j'aime jouer au ballon comme en fin de match, mes coéquipiers m'ont vite remis à ma place".


"Je suis toutes les listes de Wilmots dans l'espoir de lire mon nom"

Batshuayi savait qu'en signant à Marseille, il ne pourrait pas se la couler aussi douce qu'au Standard où "même quand j'étais nul, je jouais"(sic). Seulement, sa situation ne l'empêche pas de rester ambitieux. Encore jamais sélectionné par Marc Wilmots, l'international espoir scrute attentivement toutes les listes du sélectionneur national en espérant y figurer. "Pour l'instant cela n'a toujours pas été le cas mais je suis ambitieux et jouer de grandes compétitions fait partie de mes objectifs. Qu'il s'agisse de la Champions League avec l'OM ou des Coupes d'Europe et du Monde avec la sélection. Mais pour cela il faut travailler".


"J'ai parlé avec Imbula"

Récemment, nous vous parlions d'un inattendu possible futur Diable. Batshuayi n'est en effet pas le seul joueur olympien sélectionnable pour les Diables rouges. Né en Belgique, le Franco-Congolais Giannelli Imbula pourrait également figurer dans la liste de Marc Wilmots. Malgré une concurrence certaine dans le milieu du jeu, le médian passé par Guingamp ne ferme pas totalement la porte à notre sélection. Questionné sur le sujet, Michy Batshuayi avoue en avoir parlé avec le principal intéressé mais celui-ci "ne préfère pas que j'en parle avec les journalistes". Décidément, Marseille a changé Michy, collectif jusqu'en salle de presse.