Découvrez les performances des Belges aux quatre coin de l'Europe.

ANGLETERRE

Pénalty victorieux de Benteke pour Liverpool à Crystal Palace (1-2)

Liverpool a été sauvé par un but de Christian Benteke dans le temps complémentaire, dimanche au Selhurst Park de Crystal Palace (1-2) pour le compte de la 29e journée de Premier League. Simon Mignolet et Divock Origi étaient titulaires alors que Christian Benteke est monté au cours du jeu.

Avec Mignolet et Origi dans le onze de base, Liverpool a eu la mainmise sur le ballon en première période mais ce sont bien les "Eagles" qui se sont montrés les plus dangereux avec des tentatives de Yannick Bolasie sur Mignolet et d'Emmanuel Adebayor sur la transversale.

En seconde période, la phalange d'Alan Pardew a méritoirement ouvert le score sur un envoi lointain de John Ledley (48e). Liverpool a ensuite profité d'une erreur monumentale sur une relance du gardien Alex McCarthy pour revenir à la marque grâce à Roberto Firmino (72e). Monté à la 80e à la place de Divock Origi, Christian Benteke s'est montré décisif en provoquant un pénalty à la 90+5. L'attaquant des Diable rouge a pris ses responsabilités pour permettre à Liverpool de s'imposer à Crystal Palace pour la première fois depuis 1997. C'est le premier but depuis le 30 décembre dernier pour Benteke (0-1 à Sunderland).

Au classement, Liverpool est septième avec 44 points et une rencontre de moins. Crystal Palace est 15e (33 pts).



Pocognoli à l'assist du but victorieux de West Brom contre Manchester United

West Bromwich Albion s'est imposé dimanche à The Hawthorns face à Manchester United (1-0) pour le compte de la 29e journée de Premier League. Monté à la 56e, Sébastien Pocognoli a délivré l'assist pour Salomon Rondon. Marouane Fellaini est resté sur la banc des "Red Devils".

Avec cette victoire, les "Baggies" ont réalisé une excellente affaire dans le bas du classement. Désormais 11e avec 39 points, l'équipe de Tony Pulis devrait se maintenir en Premier League. Il faut dire que la tâche de WBA a été facilitée par Juan Mata, qui a été expulsé à la 26e après avoir vu jaune deux fois en quatre minutes.

Déjà peu à son aise en première période, l'équipe de Louis van Gaal a finalement plié à la 66e. Trouvé sur son aile gauche, Sébastien Pocognoli, rentré dix minutes plus tôt, a centré en première intention pour Salomon Rondon. Le Vénézuélien a eu tout le loisir de contrôler dans le rectangle avant de tirer en pivot, ne laissant aucune chance à David De Gea (66e).

Manchester United, qui restait sur quatre victoires de rang toutes compétitions confondues, est retombé dans ses travers.


ESPAGNE

Yannick Carrasco buteur pour son retour à l'Atletico Madrid

Yannick Carrasco a inscrit le dernier but de l'Atletico Madrid, qui s'est imposé 1-3 à Valence dimanche lors de la 28e journée de Liga.

Le Diable Rouge effectuait dimanche son retour, après avoir été écarté des terrains depuis sa blessure à la cheville le 14e février à Getafe lors de la 24e journée de championnat. Il a débuté la rencontre sur le banc et est monté au jeu à la 68e minute en remplacement de Luciano Vietto. Le score était alors de 1-1. Griezman avait ouvert le score pour les Colchoneros à la 24e et Cheryshev avait égalisé 4 minutes plus tard.

Torres faisait 1-2 à la 72e et Carrasco, servi par Griezman, fixait le score final à 1-3 à la 85e minute.

L'Atletico Madrid est 2e de la Liga avec 64 points, 4 de plus que le Real Madrid, 3e. Le FC Barcelone est en tête avec 72 points.


Le Betis Séville a battu Grenade par 2 buts à 0

Le Betis Séville a battu Grenade par 2 buts à 0, dimanche, dans le cadre de la 28e journée du championnat d'Espagne. Charly Musonda Jr a disputé l'ensemble de la rencontre pour le Betis.

Musonda, 19 ans, s'est mis en évidence par quelques belles actions individuelles en première période. Il s'est notamment montré dangereux à la 32e, mais son tir n'était pas assez appuyé. Trois minutes plus tard, il était à la base de la meilleure occasion du Betis. Molina arrivait toutefois un rien trop tard pour reprendre son centre. Le ballon arrivait à Ceballos, dont le tir manquait de peu le cadre.

Ce match, très important dans la lutte pour le maintien, était fort nerveux. On dénombre au final dix joueurs avertis et deux exclus: Vargas pour le Betis (deux cartes jaunes, 53e) et le gardien de Grenade Fernandez pour avoir touché le ballon de la main en dehors du rectangle (90e+3).

Le Betis a ouvert le score grâce à une tête d'Alfred N'Diaye, sur un corner de Joaquin (85e). Ruben Castro a doublé la mise sur le coup-franc consécutif à l'expulsion de Fernandez (90e+5).

Au classement, le Betis remonte en onzième position avec 34 unités. Son adversaire du jour est dix-huitième et premier relégable avec 26 points.

Le Betis n'a plus perdu depuis l'arrivée de Musonda, prêté par Chelsea. Le club sévillan vient d'aligner trois victoires et trois partages, à chaque fois avec Charly Musonda dans le onze de base. La dernière défaite, 2-1 face à la Real Sociedad, remonte au 30 janvier, lors de la 22e journée.


Barcelone enchaîne, Thomas Vermaelen joue dix minutes

Flamboyant double buteur, Lionel Messi a guidé le FC Barcelone vers la victoire à Eibar (0-4) et permis au leader catalan de poursuivre sa marche triomphale en Championnat d'Espagne en enchaînant un 36e match officiel sans défaite, dimanche pour la 28e journée. Thomas Vermaelen est monté à la 80e.

Messi en a fait voir de toutes les couleurs aux défenseurs basques: impliqué sur l'ouverture du score de Munir (8e), étincelant buteur au bout d'une percée plein axe (42e), l'Argentin a aussi provoqué et transformé un penalty (76e) et fait oublier l'absence de Neymar, suspendu pour ce match. L'Uruguayen Luis Suarez a scellé le score d'une frappe croisée (84e). Imbattable depuis cinq mois, le Barça continue donc d'améliorer match après match son actuelle série d'invincibilité toutes compétitions confondues, la plus longue de l'histoire du football espagnol. Le trio "MSN" a atteint la barre affolante des 100 réalisations cette année.

Au classement, Barcelone compte désormais 72 points (1er) et met sous pression son dauphin l'Atletico (2e, 61 pts), en déplacement dimanche soir à Valence. Le Real Madrid, vainqueur du Celta Vigo samedi (7-1), est troisième (60 pts).


FRANCE

Douzième match sans victoire à domicile pour Marseille, avec Batshuayi

L'Olympique de Marseille a été accroché 1-1 par Toulouse, dimanche, pour le compte de la vingt-neuvième journée du championnat de France. Michy Batshuayi a disputé toute la rencontre pour l'OM.

L'entraîneur marseillais Michel proposait un 4-4-2 dans lequel Batshuayi était aligné aux côtés de Fletcher en pointe.

Le Diable Rouge a hérité de deux belles opportunités en première période. Sur un centre en retrait de Manquillo, il a été contré au dernier moment par Issa Diop (16e). À la demi-heure, servi par Cabella, il a trouvé un excellent Lafont, le gardien de Toulouse, sur sa route.

Après une occasion manquée par Fletcher (50e), Toulouse a pris les commandes par Ben Yedder, d'un tir croisé du gauche à ras de terre (55e). L'OM est revenu dans le match grâce à un but contre son camp de Somalia, sur un tir de Fletcher (75e). La fin de match a été à l'avantage des visiteurs. Mandanda a été décisif sur les tentatives de Bodiger (77e) et Oscar Trejo (81e), l'arbitre a annulé un but de Ben Yedder pour hors-jeu (84e) et Braithwaite a manqué le cadre alors qu'il était isolé au second poteau (86e). À une minute du terme, Batshuayi a perdu un nouveau duel face à Lafont.

Marseille signe un douzième match de rang sans victoire à domicile, en championnat (neuf partages et trois défaites). Le dernier succès de l'OM remonte au 13 septembre contre Bastia (4-1). Les Marseillais sont treizièmes avec 37 points. Toulouse, 23 unités, est avant-dernier.


Gillet et Nantes prennent une fessée

Le FC Nantes a vécu une fin d'après-midi cauchemardesque au Roazhon Park de Rennes. Encaissant dès la première minute par le jeune talent Ousmane Dembélé, les "Canaris" ont ensuite sombré. En effet, Grosicki (15e), M'Bengue (23e) et Dembele (45e) à nouveau ont porté le score à 4-0 avant même le repos.

Malgré Guillaume Gillet sur le terrain tout le match, Nantes n'a pas pu revenir. Adryan a sauvé l'honneur pour les siens (60e) et Giovanni Sio a été exclu pour Rennes (67e).

Au classement, Nantes (8e, 40 pts), invaincu en championnat depuis le 21 novembre, voit son adversaire du jour grimper à la 4e place avec 44 unités.