EN FRANCE

Eliot Matazo et Monaco qualifiés pour les seizièmes de finale de la Coupe de France

L'AS Monaco s'est qualifiée mercredi pour les seizièmes de finale de la Coupe de France de football.

Les Monégasques se sont qualifiés par le plus petit écart à Grenoble (Ligue 2) grâce à un but de Stevan Jovetic (36e, 0-1). Chez les vainqueurs, notre compatriote Eliot Matazo a été titularisé pour la deuxième fois cette saison et est resté 74 minutes sur le terrain. C'est la sixième fois que le jeune milieu de terrain arrivé d'Anderlecht en 2018 obtient des minutes de jeu avec l'équipe du Rocher.

Le FC Toulouse (Ligue 2) a créé la surprise en éliminant les Girondins Bordeaux 0-2. Averti à la 36e, Sébastien Dewaest a disputé tout le match alors que Brecht Dejaegere a été laissé au repos.

Le FC Nantes, qui n'arrête pas de chuter en championnat, s'est incliné face à Lens (2-4). Chez les Canaris, Anthony Limbombe est resté sur le banc et Renaud Emond ne figurait pas dans la sélection. Positif lors du test au coronavirus, Raymond Domenech avait dû céder sa place sur le banc à Patrick Collot.

Metz se qualifie grâce à un but de Leya Iseka à Amiens

Metz s'est qualifié pour les seizièmes de finale de la Coupe de France mardi au détriment d'Amiens (1-2). Les Messins ont bénéficié de deux grosses erreurs des Amiénois : une en début de match dont a profité Aaron Leya Iseka pour ouvrir la marque (1e, 0-1) et la seconde dans les arrêt de jeu.

Sur une passe en retrait hasardeuse, Leya Iseka a porté les Lorrains au commandement d'un pointu (1re, 0-1). Amiens a réagi mais ses tentatives au but ont manqué de précision ou de puissance. A la reprise, Alexis Blin a égalisé du plat du pied droit (51e, 1-1).

Alors que Leya Iseka avait quitté le terrain (73e), les deux équipes se sont neutralisées. Mais une nouvelle grosse erreur des visiteurs a permis à Metz de s'imposer. L'ancien du Standard et de l'Antwerp Sambou Yatabaré, qui venait d'entrer quelques secondes avant, a commis une faute de main dans la surface sur un coup franc messin sans danger. Vagner n'a pas manqué l'occasion de qualifier Metz (90e+3, 1-2).

AUX PAYS-BAS

Haller envoie l'Ajax en demi-finales de la Coupe des Pays-Bas aux dépens du PSV de Yorbe Vertessen

Avec deux buts à son compteur aux 19e et 24e minutes, Sébastien Haller a permis à l'Ajax Amsterdam de rejoindre les demi-finales de la Coupe des Pays-Bas de football, mercredi soir, aux dépens du PSV Eindhoven (2-1). Chez les visiteurs, Yorbe Vertessen est monté au jeu à la 81e tandis que le gardien de réserve Maxime Delanghe est resté sur le banc.

Avec Maarten Stekelenburg dans les buts, en remplacement du Camerounais André Onana, suspendu 12 mois pour dopage, les Amstellodamois ont d'emblée mis la pression sur le PSV et étaient récompensé avant la demi-heure.

L'Ivoirien (qui dispose aussi d'un passeport français) est le plus gros transfert de l'histoire de l'Ajax à hauteur de 22,5 millions d'euros déboursé à West Ham. Haller a conforté ses dirigeants dans le choix qui avait suscité quelques interrogations il y a quelques semaines. Il a désormais marqué 4 buts en 7 rencontres avec ses nouvelles couleurs qu'il porte depuis le 8 janvier.

Le but contre son camp de Timber (58e) a relancé le PSV après la pause, mais ce fut l'Ajax qui eut les plus belles occasions dans la dernière demi-heure via Tadic et Blind.

L'Ajax, qui accidentellement n'a pas inscrit Haller dans son effectif pour l'Europe League, sera opposé à l'Olympiakos Le Pirée en seizièmes de finale de l'Europa League les 18 et 25 février.

EN ANGLETERRE

Leicester (assist de Tielemans) qualifié dans les arrêts de jeu contre Brighton

Leicester s'est qualifié mercredi pour les quarts de finale de la Coupe d'Angleterre au détriment de Brighton (1-0). L'unique but de la rencontre a été marqué par le réserviste Kelechi Iheanacho sur une passe de Youri Tielemans. Averti (52e), l'ex-Anderlechtois a joué tout le match alors que Leandro Trossard était absent à Brighton. Leicester rejoint ainsi Bournemouth, Manchester United, Manchester City et Sheffield United. Brendan Rodgers, le coach de Leicester, a effectué sept changements par rapport au match de championnat, réintégrant Jamie Vardy et Wilfred Ndidi de retour de blessure. La première période a été soporifique: pas un tir cadré et pas de véritable occasion de but à signaler. Leicester a évolué très en dessous de la normale. Brighton a été plus performant dans le dernier quart d'heure mais a manqué de talent pour se créer une grande chance. Enfin, l'arbitre a accordé une carte jaune à Ayoze Perez pour une faute sur Pascal Gross: ce n'était que la troisième faute de la rencontre (44e).

Le niveau de la seconde période n'a guère été plus élevé même si les deux équipes ont marqué un but annulé chaque fois pour hors-jeu préalable et que le gardien de Brighton, Christian Walton, a dû sortir un ballon de James Maddison (88e). Mais alors qu'il n'avait pas été bon sur les phases arrêtées, Tielemans a servi Iheanacho, qui a envoyé les Foxes en quarts de finale (90e+4, 1-0).


Everton élimine Tottenham et Alderweireld 5-4 en huitièmes de finale de la Cup après un match fou

Everton a rejoint Bournemouth (D2), Manchester United, Manchester City, Sheffield United et Leicester mercredi en quarts de finale de la FA Cup, la Coupe d'Angleterre de football. Après un match fou, les Toffees ont éliminé Tottenham 5-4 après prolongation. Menés au score (0-1), les hommes de Carlo Ancelotti ont renversé la marque 3-1, ont été rejoints à 3-3, puis à 4-4, par ceux de José Mourinho avant d'émerger finalement en prolongation via le remplaçant brésilien Bernard (97e). Toby Alderweireld a joué toute la rencontre au centre de la défense des Spurs. Après avoir rapidement ouvert la marque par Davison Sanchez(3e, 0-1), Tottenham a pris l'ascendant au milieu du jeu et a donné pas mal de travail à Robin Olsen. Heureusement pour les Toffees que leur gardien suédois était très vigilant car ils n'étaient pas encore vraiment entrés dans le match quand Dominic Calvert-Lewin a égalisé (36e, 1-1).

Sept minutes et 26 secondes de feu allaient suivre pour Everton. Les Toffees ont pris les devants par Richarlison, dont le tir des 16 mètres est passé entre les jambes d'Alderweireld (38e, 2-1), et par Gylfi Sigurdsson sur penalty (43e, 3-1). Juste avant la mi-temps, Eric Lamela a réduit le déficit des Spurs (45e+3, 3-2).

A la reprise, Sanchez a signé un doublé (57e, 3-3) mais Richarlison l'a imité pour remporter une nouvelle fois Everton au commandement (68e, 4-3). Le suspense n'était pas fini puisque Harry Kane, monté au jeu (53e), a arraché la prolongation (83e, 4-4).

Monté au jeu à la 70e, Bernard était à la réception d'un centre de Gylfi Sigurdsson et ne laissait aucune chance à Hugo Lloris qui devait se retourner pour la 5e fois de la soirée. Le compte était bon.

EN ITALIE

L'Atalanta élimine le tenant Naples, privé de Mertens, en demi-finales de la Coupe d'Italie

Naples, tenant du titre et privé de Dries Mertens blessé à la cheville, ne défendra pas sa couronne lors de la finale de la Coupe d'Italie en mai. Le Napoli s'est incliné contre l'Atalanta (3-1) mercredi à Bergame en demi-finale retour (0-0 à l'aller). L'Atalanta, dont la victoire en Coupe d'Italie en 1963 constitue son seul et unique trophée au palmarès, décroche sa deuxième finale en trois ans, après celle perdue en 2019 contre la Lazio.

Elle retrouvera le 19 mai pour une finale inédite la Juventus Turin, qui a éliminé l'Inter Milan (2-1, 0-0) en demi-finales.

La "Dea" s'est rapidement mise en bonne position grâce à Duvan Zapata d'une frappe soudaine et puissante (10e) puis Matteo Pessina au terme d'un joli mouvement collectif (16e). Naples a entretenu l'espoir en réduisant la marque en début de seconde période par Hirving Lozano, en deux temps après une incursion de Tiémoué Bakayoko (53e). Mais les joueurs de Gennaro Gattuso n'ont pas réussi à marquer l'indispensable second but, même si Victor Osimhen ne fut pas loin (75e), juste avant le troisième but de l'Atalanta signé de nouveau Pessina (78e).