L’attaquant d’Everton va retrouver Benteke ce samedi.

Lukaku et Benteke vont s’affronter ce week-end à l’occasion de la 22e journée de Premier League. Les deux grands attaquants s’étaient rendu coups pour coups lors du match aller. Lukaku avait ouvert la marque avant que l’ancien attaquant du Standard n’égalise. L’occasion est propice afin d’analyser les performances des deux buteurs.

Arrivé sur la pointe des pieds du côté d’Aston Villa, Benteke a étonné tout le monde en inscrivant 19 buts pour sa première saison en Premier League ! Les spécialistes pensaient alors que le Belge avait une voie toute tracée vers les sommets de l’Angleterre. Athlétique, costaud et doté d’un très bon jeu de tête, le joueur passé par Courtrai s’est très vite intégré au football britannique.

Malheureusement pour lui, la suite de sa carrière ne sera pas une progression linéaire comme on aurait pu l’espérer. D’abord, le Liégeois se blesse juste avant le mondial 2014 et loupe la grande compétition. Une rupture du tendon d’Achille qu’il va avoir du mal à digérer. Ensuite, son transfert à Liverpool pour 45 millions d’€ s’est révélé être un échec. Benteke, jamais en phase avec le système mis en place par Jürgen Klopp, n’a inscrit que neuf buts la saison dernière. Parti à Crystal Palace, une équipe qui lutte pour ne pas descendre, il a trouvé à huit reprises le chemin des filets. Son record de 19 buts de sa première saison anglaise tient toujours.

Lukaku a connu une trajectoire tout à fait différente. Débarqué en grande pompe à Chelsea pour 15 millions d’€, l’ancien anderlechtois a passé une saison sur le banc avant de rejoindre en prêt WBA. Là, il a réalisé ses premiers grands faits d’armes en plantant 17 roses. Revenu à Chelsea durant l’été, il a pris la direction d’Everton encore sous forme de prêt. Quinze buts pour sa première année au bord de la Mersey, il a été par la suite vendu contre 35 millions d’€ aux Toffees. Lukaku a évolué pas à pas jusqu’à prendre la place de numéro un en équipe nationale à la pointe de l’attaque. Rarement tracassé par des blessures, il l’est beaucoup plus par les critiques populaires.

Le frère de Jordan est souvent égratigné par les commentaires négatifs à son égard. Même si son style de jeu ne plaît pas à tout le monde, force est de constater qu’il a énormément progressé dos au but et dans le grand rectangle. D’une redoutable efficacité, Everton compte plus que jamais sur lui dans les moments importants. À 23 ans, Lukaku a pris le dessus depuis un petit moment sur Benteke. À lui de le prouver encore samedi.

© D.R.