On l'oublie parfois, mais Thibaut Courtois n'a pas toujours été El Muro au Bernabeu. Lors de sa première année, il est même fortement décrié par un stade acquis à la cause de Keylor Navas. A l'époque, le Costaricain sort de trois années très abouties. Trois saisons où il joue une place prépondérante dans les 3 Ligues des champions remportées d'affilée. Un véritable exploit grâce auquel le stade lui offre le statut de légende du Bernabeu.

Sur le banc lors des deux premières rencontres en Liga, Courtois est titulaire pour la première fois en septembre 2018. Keylor Navas est lui choisi pour les rencontres de Ligue des champions. Une solution qui n'enchante guère les deux hommes. L'Equipe révèle même que les relations entre les deux hommes étaient glaciales. "Ce ne sont pas les meilleurs amis du monde, c'est certain", explique même un membre du vestiaire qui a connu cette période. "Ils se disaient bonjour et ça s'arrêtait à peu près là. On sentait beaucoup de tension et de rivalité entre eux."

Une relation que n'a jamais réellement nié le portier des Diables rouges. "Quand on s’entraîne tous les jours avec quelqu'un, on apprend à se connaître. J’ai une relation bonne et très saine avec Keylor, mais en 5 mois, nous ne sommes pas devenus amis, non", avait-il déclaré en 2019 dans l’émission de la Onda Cero El Transistor.

Courtois comme Navas n'ont jamais eu pour habitude d'être autant mis en concurrence. Même à Chelsea, lorsque Courtois devait batailler avec Petr Cech, la relation était plus simple selon L'Equipe. "Petr Cech l'a toujours bien accueilli. C'est le premier à être venu l'accueillir lors de son premier entraînement. Il lui a toujours donné des conseils, l'a aidé à s'intégrer. C'était un vrai collègue, sur qui il a toujours pu compter. On ne peut pas dire que ça a été le cas avec Keylor", avait déclaré Thierry Courtois pour le célèbre journal français l'an dernier.

"Je ne veux plus passer une année comme ça"

Finalement, le Costaricain passe le clair de son temps sur le banc. Il n'est titulaire que 10 fois lors de sa dernière saison en championnat et perd son trône également en Ligue des champions. Pendant longtemps, cette relation a traîné comme un boulet dans le pied de la Pieuvre. Thibaut a dû s'imposer et jouer des coudes. Et une fois que la hiérarchie était claire, Keylor était toujours là et il y avait une compétition interne difficile à vivre. Mais aussi externe, avec les journalistes qui prenaient plus parti pour Keylor. Une fois que Navas est parti au PSG, ça a soulagé Thibaut et ça lui a facilité les choses", avait également confessé le père du joueur. 

Et effectivement, un départ devient inévitable. Comme l'annonce lui même l'actuel portier du PSG dans les médias de son pays. "Les compétitions doivent être saines", avait-il commencé, mécontent. "Derrière le footballeur se trouve la personne. Je n'ai pas de problème à vivre avec Courtois. Ma relation avec lui a été normale. J'ai tout donné pour ce club et je continuerai à le faire tant que je serai là, mais je ne veux pas passer une autre année comme ça."

Il ne connaîtra plus une saison comme celle-là. Du moins, plus au Real Madrid. Car cette saison, les dirigeants du PSG ont décidé de lui faire revivre la même situation. Après deux premières années convaincantes au PSG, Leonardo a décidé de lui mettre un sacré client dans les pattes avec Gigi Donnarumma. Pochettino choisit pour le moment l'alternance entre les deux hommes. Jusqu'à quand? Le choix de l'Argentin sera scruté face au Real. D'autant plus qu'il pourrait marquer un véritable tournant si l'Italien est titulaire. Cela ressemblerait vraiment à une passation de pouvoir dans la Ville lumière.