Certaines formations - surtout de Bundesliga - ne souhaitent pas que leur(s) Diable(s) participe(nt) au déplacement en République tchèque, où la Belgique se rend le 27 mars. En effet, la République tchèque est actuellement le pays européen le plus touché par le virus. Le taux d’infection y est quatre à cinq fois supérieur à la moyenne européenne. La Fédération essaie de convaincre les clubs les plus réticents de libérer leurs joueurs pour ce match. Un autre souci est le cas de Vermaelen. La Fédération tente de trouver un compromis avec son club japonais, Vissel Kobe, pour qu’il puisse rejoindre la Belgique.