Le sujet brûlait sur toutes les lèvres ou presque ce mercredi soir: la pelouse de l'OHL était dans un piteux état. Lukaku avait notamment pris la parole après le match pour exprimer son désarroi. "On ne va pas se plaindre mais… le terrain était difficile. C’était compliqué de combiner. OHL fait les efforts pour nous accueillir et on les en remercie mais ça aurait pu être mieux."

Difficile de le contredire. Même Roberto Martinez était frustré par l'état de la pelouse. Si le terrain n'a pas empêché les Diables de gagner contre le Pays de Galles, elle n'a pas favorisé le jeu rapide affectionné par le sélectionneur espagnol.

Ce vendredi, une nouvelle option est sur la table afin d'éviter un nouveau couac: un déplacement du match contre la Biélorussie dans un autre stade. Cependant, pour plusieurs raisons, ce choix ne semble pas facile à exécuter. Sur le plan opérationnel notamment. Déplacer un match en si peu de temps est très compliqué car l'Union Belge devra absolument obtenir l'approbation de l'UEFA et des autorités nationales. Ce qui, en temps de crise, est loin d'être gagné.

Les dirigeants de l'URBSFA ont avoué qu'ils "examineraient toutes les options." L'une d'entre elles mène évidemment au Stade Roi Baudoin. La ville de Bruxelles aurait déjà été contactée. Mais il n'y a pas encore de fumée blanche actuellement pour cette rencontre qui aura lieu le mardi 30 mars. Si aucun accord n'est trouvé, les Diables devraient rester à l'OHL.

Pourquoi les Diables jouent-ils à Louvain?

Plusieurs raisons expliquent ce changement de stade. En raison de la crise sanitaire en Belgique, aucun supporter n'est admis dans le stade. Sans audience, donc sans rentrée d'argent, il a fallu limiter les coûts. Et il s'avère que la location du stade de Louvain est beaucoup moins chère que celle de l'enceinte nationale. De plus, le couvre-feu limitait le champ d'action pour l'équipe nationale. En effet, dans la capitale, il est limité à 22h (même si des dérogations son données pour les travailleurs) tandis qu'il est de minuit en Flandre.

En novembre, les Diables avaient unanimement applaudi les installations louvanistes. Lukaku and co avaient d'ailleurs remporté leurs trois matchs contre la Suisse en amical (2-1) et pour la Ligue des Nations face à l'Angleterre (2-0) et le Danemark (4-2).

Mais un problème de drainage ainsi que des conditions météorologiques désastreuses ont fortement endommagé la pelouse du Den Dreef Stadium. Désormais la Belgique se trouve entre deux eaux: rester fidèle à l'OHL et risquer d'endommager l'image des Diables ou passer sur un billard mais perdre la confiance des Louvanistes.