Les Blues ne semblent pas disposés à donner une vraie chance à Batsman.

Arrivé à Londres en 2016, Michy Batshuayi n'a jamais vraiment eu l'occasion d'y trouver une place de titulaire. Entre prêts et retours sur le banc des Blues, l'ancien standarman semble ne pas faire partie des plans de Chelsea. Et il doit lui tarder de trouver un point de chute "définitif", où il jouira de plus de temps de jeu.

Ajoutez à cette situation le contexte d'un contrat qui se termine dans un an et vous obtenez toutes les raisons de voir le Diable rouge changer d'air cet été. Cela permettra à Chelsea de sauver quelques millions (une partie des... 39 millions investis en 2016) et au joueur de quitter son rôle de 3e choix aux yeux de Lampard, d'autant plus que Giroud vient de prolonger son contrat et que le potentiel d'Abraham lui promet de belles années à la pointe de l'attaque des Blues.

Nos confrères du Laatste Nieuws affirment d'ailleurs ce jeudi que Marina Granovskaia, directrice générale du club, cherche actuellement un point de chute à son Diable rouge. Ce qui ne s'annonce pas simple en pleine crise économique, et alors que la dernière période prolifique de Batshuayi remonte à début 2018, lorsqu'il avait inscrit 9 buts en 3 mois lors de son prêt à Dortmund. West Ham, Crystal Palace, Marseille et Monaco sont toutefois cités parmi les clubs qui suivent encore le Diable.

Du côté de Chelsea, on aimerait le remplacer par l'une des bonnes affaires du prochain mercato: un certain Dries Mertens, qui sera libre de tout contrat et qui ne devrait pas prolonger l'aventure à Naples. Lampard aimerait s'appuyer sur la polyvalence du Louvaniste pour étoffer son attaque quand il joue en 3-4-2-1 (système de jeu identique à celui des Diables) mais aussi les ailes de son 4-3-3.