Thomas Meunier avait été franc. Mercredi, le nouveau latéral du Borussia Dortmund exprimait son avis sur la Nations League, une compétition "business qui alourdit encore le calendrier". L'Espagnol n'était pas de cet avis en conférence de presse. " On doit respecter toutes les opinions surtout celle d'un élément comme Thomas qui est expérimenté mais pour moi, c'est un tournoi fantastique. C'est aussi un beau format pour tester de jeunes joueurs et c'est un trophée. On peut écrire l'histoire. Je peux comprendre que les joueurs soient fatigués mais je suis sûr que si on la gagne, Thomas sera très heureux à sa retraite d'avoir cette ligne à son palmarès", exprimait-il.
Le sélectionneur en a profité d'être devant les micros pour montrer son agacement sur l'affaire Courtois, déclaré positif au Covid-19 mais qui a pu rester dans le groupe, n'ayant plus la pathologie. " Ces rumeurs sont décevantes. Il n’y a pas d’intérêt à donner des informations qui ne sont pas bonnes. Il est disponible pour travailler. Le test au Covid-19 est négatif"."

Tout le monde est disponible sauf De Bruyne en attente d'être papa. Martinez en a profité pour dévoiler les contours du onze attendu. "Denayer et Mechele ont de grandes chances de jouer. Alderweireld est fit. Eden est bien aussi. Il travaille dur. On aura une approche individuelle avec chaque élément. Certains vont jouer les deux matchs, d'autres non. Ca va être à la carte mais ceux qui n'ont pas interrompu leur saison pourront disputer ces deux rencontres, pas ceux qui reviennent de vacances."

L'ancien coach d'Everton est également revenu sur les choix de certains Anderlechtois dans la sélection qui ont suscité des discussions. "Pour la plupart, ils ont beaucoup joué contrairement à d'autres. Doku a été impressionnant. Verschaeren est bien physiquement pour quelqu'un qui a eu peu de temps de jeu. C'est pour cette raison que je l'ai choisi."

De quoi mettre pour l'instant fin au débat.