En battant l'Angleterre, les Diables se sont mis dans une situation presque aussi confortable que celle qui était la leur il y a deux ans, avant l'improbable défaite en Suisse (5-2). En 2018, les hommes de Martinez pouvaient se permettre de perdre par un but d'écart après avoir rapidement mené 0-2 chez les Helvètes. Cette fois, il leur faudra accrocher au minimum un nul face au Danemark pour disputer les demi-finales de la compétition.


Deux grosses primes en jeu

Si sur le plan sportif l'échec de 2018 était tout relatif, tant on sentait un manque d'intérêt pour cette nouvelle compétition, la trésorerie de la fédération belge s'en était ressentie. Car en remportant son groupe en Ligue A de Nations League, une équipe nationale s'offre une prime de 2,25 millions d'euros qui vient s'ajouter aux 2,5 millions d'euros assurés à la moins bonne équipe du "final four". Ce mercredi, il s'agira donc pour les Diables d'aller chercher ces 4,75 millions d'euros qui leur avaient échappé en l'espace de quelques minutes en 2018. Une manne financière importante quand on connaît notamment les projets du directeur technique de la fédération (un certain Roberto Martinez) pour permettre au football belge de poursuivre son développement.

Notons d'ailleurs que ces primes pourraient être bien plus élevées en cas de victoires lors de la phase finale en octobre 2021: le vainqueur de la Nations League recevra 6 millions d'euros (8,25 millions au total, si l'on compte la prime pour la première place en phase de groupes), tandis que le finaliste et le 3e rapporteront respectivement 4,5 et 3,5 millions d'euros à leur fédération. A titre comparatif, le vainqueur de l'Euro 2021 remportera 10 millions d'euros. La Nations League offre donc des primes très intéressantes pour une compétition "secondaire"...


Une place de barragiste pour le Mondial 2022

En validant sa première place du groupe, la Belgique s'assurerait de terminer dans le top 4 de cette Nations League et décrocherait par la même occasion la quasi certitude d'être, au minimum, barragiste pour la Coupe du monde 2022. Le Mondial accueillera 13 nations européennes réparties comme ceci: les 10 nations qui termineront premières de leur groupe qualificatif et 3 des 12 barragistes. Ces barragistes seront les 10 nations qui ont terminé à la deuxième place de leur groupe qualificatif et les deux meilleures équipes de Nations League qui n'ont terminé ni première ni deuxième. Ces 12 barragistes seront ensuite répartis en trois "groupes" qui se disputeront chacun un ticket pour le mondial sous le format d'une demi-finale et d'une finale en matches simples.


Un calendrier identique mais plus intense

S'ils évitent la défaite ce mercredi, les Diables ajouteront deux matches à haute intensité à leur calendrier dantesque de 2021. L'année prochaine, la bande à Roberto Martinez devra en effet disputer les qualifications pour le Mondial 2022, l'Euro 2021 et, si tout va bien, ce final four de Nations League. Mais qu'ils se qualifient ou non ce mercredi, la Belgique jouera le même nombre de matches en 2021 puisque les participants au final four hériteront automatiquement d'un groupe qualificatif pour le mondial 2022 de 5 équipes (et non 6). Ce qui permettra aux Diables d'éviter une double confrontation trop facile contre l'une des cinq plus faibles nations européennes (comme Gibraltar ou Saint-Marin) qui seront automatiquement versées dans un groupe de six équipes. 

La quantité de matches restera donc la même mais aucune rencontre ne permettra de souffler ou de faire des tests, comme ce fut parfois le cas en 2020. Les éliminatoires pour le Mondial nécessiteront beaucoup d'application puisque seul le premier de chaque groupe sera directement qualifié. L'Euro sera le "gros morceau" de l'année et le final four de Nations League sera une occasion en or de s'offrir un trophée tout en remplissant les caisses de la fédération belge...

Pour l'instant, seule la France est assurée de disputer cette phase finale de Nations League. Dans le groupe 1, l'Italie, les Pays-Bas et la Pologne se disputent encore la qualification mais aussi l'organisation du final four puisque les trois nations sont candidates pour l'accueil de ce mini tournoi. L'Italie, actuellement première du groupe, possède la faveur des pronostics alors qu'elle affrontera la Bosnie-Herzégovine lors de la dernière journée. Dans le groupe 4, l'affiche Espagne-Allemagne sera une véritable finale ce mardi soir. Les visiteurs pourront se contenter d'un nul pour se qualifier.

Les demi-finales de la Nations League se disputeront les 6 et 7 octobre 2021 tandis que la petite et la grande finales se joueront le 10 octobre.