Quand le Real est dans les cordes, il peut toujours compter sur les gants de Courtois pour se sauver. Face à l'Inter, le portier a sorti le bleu de chauffe pour réaliser un match XXL. Dominés pendant les 90 minutes, les Merengue ont eu besoin que la Pieuvre sorte cinq parades décisives. Du côté Nerazzurri, Handanovic, n'a du sortir qu'un seul ballon chaud sur une frappe de Carvajal. La différence entre les deux équipes se situe là. 

Pour Marca, le Diable a fait de Milan son temple: "Saint Courtois à San Siro" titre le journal. Pour nos confrères, le gardien fait partie des grands. "Désolé, mais Thibaut Courtois est le meilleur gardien de but du monde en ce moment", explique le quotidien de la capitale.

Ce "désolé" est une forme rhétorique qui s'adresse assez explicitement à l'autre monstre de la ville, Jan Oblak. Le gardien des Colchoneros et celui de la Casa Blanca se disputent le titre de meilleur portier mondial depuis plusieurs saisons maintenant. "Une chose n'a pas changé entre le Real de Zidane et celui d'Ancelotti. Il s'agit de l'autorité et la sécurité de Courtois pour soutenir l'équipe dans les moments les plus compliqués. Thibaut a dû travailler dur pour empêcher un but de l'Inter. Et alors qu'on pensait que le Real était battu, il est miraculeusement apparu" a affirmé le journal. 

Les concurrents d’AS sont également très élogieux envers le joueur de 29 ans. "Courtois est le seul à être resté debout en première mi-temps car l'Inter était clairement la meilleure équipe dans la première partie du match". Selon l'autre quotidien madrilène, il a sauvé son équipe lors de cinq situations très chaudes. "Il était impeccable sur les deux tentatives de Dzeko, la tête de Lautaro et le centre de Barella en première mi-temps. En seconde, il s'est également très vite couché sur un coup de casque de Skriniar. Ensuite, le Real a repris ses esprits et le Belge a connu une soirée plus tranquille" a-t-il conclu.

Même en Catalogne, on s'est extasié de cette performance XXL. Le journal Sport affirme que "Lautaro, Dzeko, Çalhanoglu, Perisic... Tous se sont frustrés sur les tentacules du Belge. Madrid a gagné à Meazza grâce à la grande performance du gardien. C'était le meilleur homme sur le terrain. Le sauveur blanc". Bon joueur, le quotidien lui attribue également la note de 9/10 pour sa performance. Tout comme Mundo Deportivo qui estime que Courtois était "le seul, dans un Real désorganisé, à garder les choses en ordre. Il n'a pas été très décisif cette saison. Du moins jusqu'à hier soir (NDLR mercredi soir). Madrid peut le remercier pour la victoire difficile contre l'Inter."

En Italie, les différents journaux vont également faire des cauchemars du gardien. La Gazzetta dello sport lui a donné la note de 7,5/10. "Il semble toujours se trouver au bon endroit, presque par hasard. Mais il n'est pas question de hasard. De plus, Courtois semble toujours très calme, rien ne semble le gêner. Une performance exceptionnelle." Dans leurs pages, les Transalpins estiment qu'il est "l'un des meilleurs au monde pour la qualité et la continuité de ses performances. Deux choses qui ne semblent pas être reconnues à leur juste valeur. Car cela fait un moment que Madrid souffre pour rester à flot en Liga et en C1. Tandis que l'influence du Belge sur les résultats de l'équipe de Florentino Perez ne cesse de croître."

Enfin, en France aussi on loue la prestation du gardien. Le journal L'Equipe lui a offert le costume d'homme du match avec une note de 8/10. "Quatre parades décisives en première période, plus une en début de seconde, la plupart sur des tentatives à bout portant. Le portier belge a littéralement maintenu en vie un Real au bord de la rupture avant de passer une dernière demi-heure tranquille" ont écrit nos confrères.