Thibaut Courtois fait les comptes et ne veut pas tomber dans l’euphorie.

Un 0-4 n’est pas l’autre. Celui de Saint-Marin n’avait pas convaincu, celui en Écosse a séduit. "Il y avait eu trop de critiques après le match de vendredi. On n’avait pas été super mais c’était des conditions difficiles. Ici, on a eu plus d’espace parce que les Écossais ont attaqué. Ils n’étaient pas défensifs comme à Bruxelles", précisait Thibaut Courtois.

Comme tout le monde, le gardien a apprécié la première période mémorable. Mais il a aussi savouré la seconde. "Parce qu’on a bien défendu. J’ai eu deux arrêts à faire mais tout le monde était bien concentré, notamment sur les coups de pied arrêtés toujours dangereux avec Snodgrass."

Les Diables n’ont pris qu’un but en six matches de qualification. Cela peut-il continuer jusqu’au bout ? "Ce sera bien mais un but peut vite tomber. Une erreur, un penalty… Ce qui serait vraiment beau, c’est de faire 30 sur 30 dans ce groupe. Être déjà quasi qualifié, c’est normal vu le niveau des autres, avec tout le respect. Mais réaliser le 30 sur 30 serait assez fort. Et puis il sera peut-être nécessaire. Les Russes ne perdent pas de point non plus. Ça pourrait être une finale quand on ira là-bas en novembre."

En attendant , Courtois va rentrer à Madrid sur un bon sentiment. Pas du luxe vu la situation compliquée au Real. "On a perdu des points mais toujours en jouant bien. Juste qu’on a fait trop de bêtises. Mais rien de grave. Je ne suis pas inquiet. En plus, Eden revient. J’espère qu’il sera déjà là samedi."