Passé de la sélection des Diablotins à celle des Diables suite à la blessure de Marouane Fellaini, Leander Dendoncker est le seul joueur évoluant en Belgique dans le noyau de Roberto Martinez. 

"Le coach m’a dit qu’il me reprenait pour ma polyvalence et mon bon début de saison. Je rate deux matches importants avec les Diablotins, mais cela me donne la possibilité d’apprendre énormément au contact de ces vedettes qui jouent dans des grands clubs étrangers", commente l’Anderlechtois.

Parmi ces grands joueurs, il y a Lombaerts, que le joueur de 21 ans aurait aimé voir signer à Anderlecht durant le mercato. "J’ai parlé avec Nico . Il m’a dit qu’il voulait venir pour devenir le leader de notre défense, mais il m’a dit que le Zenit s’était montré réticent. Dommage pour nous."

Si Lombaerts voulait quitter la Russie, Dendoncker, lui, aimerait y aller… en 2018. "Le Mondial est un objectif. Cela passe par une bonne saison avec Anderlecht puis, peut-être, une saison à un plus haut niveau car ce n’est pas évident d’être repris quand tu joues en Belgique. J’ai pu voir en regardant Belgique - Espagne que j’avais encore beaucoup de travail devant moi. J’ai bien observé Busquets et Witsel pour m’inspirer de leur jeu."