Le déplacement des Diables à Turin était l'occasion d'y rencontrer Dennis Praet, prêté par Leicester à Torino cet été.

Dans ce long entretien que vous pouvez découvrir ici, le milieu de terrain évoque le Sporting d'Anderlecht, qu'il avait quitté en mauvais termes en 2016. 

Est-ce que les supporters d’Anderlecht peuvent espérer vous voir retourner au Sporting à l’avenir ?

"Bien sûr. Je n’ai pas encore un plan de carrière en tête, mais Anderlecht garde une place dans mon cœur. Avec le temps, j’essaie d’oublier ce qui s’est passé."

Votre départ ne s’est pas bien passé. Anderlecht avait demandé trop d’argent. Mais c’était l’ancienne direction.

"Oui, en effet, la direction a changé. Mais ce n’était pas seulement une question de prix. Il y a aussi des choses peu respectueuses qui ont été dites, alors que j’avais tout donné pour le club pendant cinq ou six ans. En pleines négociations, l’aspect humain est parfois négligé. On ne s’est pas quittés en bons termes. Mais c’est donc le passé, le goût amer que cela m’avait laissé a disparu. Vincent Kompany m’a d’ailleurs demandé de venir donner le coup d’envoi d’un match. Je le ferai volontiers. Je ne suis pas encore retourné une seule fois au Parc Astrid depuis mon départ en 2016."


>> Pour découvrir l'interview complète de Dennis Praet, cliquez ici <<