L'entraîneur français ne se déclarait pas mécontent de la prestation des Bleus: "Sur un plan général, j'ai assisté à un très bon match… du mois d'août, émaillé de beaucoup de situations dangereuses de part et d'autre. Malheureusement, peu d'entre elles ont été cadrées."

Didier Deschamps a alors émis cet constat: "Notre maîtrise du jeu s'est révélée supérieure à celle d'une bonne équipe belge, dangereuse sur les coups francs grâce à ses joueurs de haute taille. Elle se projette aussi rapidement vers l'avant. Je le répète: nos intentions étaient bonnes. Le groupe a bien travaillé à la récupération face à une équipe de qualité. Nous avons été, aussi, concentrés défensivement. Nous avons évolué sans complexe et avec beaucoup d'envie. Abidal a confirmé sa bonne forme du moment. Son calme et sa sérénité ont soulagé ses partenaires. Je serai inquiet le jour où nous ne nous créerons pas d'occasions. Ce ne fut pas le cas ce soir."

Le sélectionneur français n'émettait qu'un grief, d'ailleurs relayé par Marc Wilmots: il ne comprenait pas que le public ait sifflé la Marseillaise: "J'en ignore la raison. Les relations franco-belges ont toujours été bonnes. Pendant deux jours, nos hôtes ont fait assaut de gentillesse et de sympathie. Le sport doit générer le respect. Mais si on demande de respecter l'adversaire sur le terrain, on attend la même attitude dans l'enceinte".