Deux minutes. Voilà le temps qu'il a fallu à Dries Mertens pour faire parler la poudre face à la Fiorentina. Monté au jeu à la 56e pour Fabian Ruiz, le petit Napolitain a parfaitement repris un centre en retrait d'Osimhen pour tromper le portier adverse. Un goal très important car il permettait à son équipe de revenir au score.


Mais ce but n'a pas totalement relancé son équipe. Huit minutes plus tard, Jonathan Ikoné inscrivait son premier but depuis son arrivée cet hiver pour remettre la Fio devant. Le Français a ensuite été imité par Arthur Cabral six minutes plus tard.

Victor Osimhen est parvenu à réduire l'écart pour relancer les dernières minutes. Mais la 12e réalisation du Nigérian n'a pas empêché la défaite de son équipe (2-3). Et elle va faire mal car l'Inter a gagné ce samedi tandis que l'AC Milan affronte le Toro ce dimanche soir et peut s'échapper à quatre points de Naples.