Une volée envoyée en tribunes en début de match, une frappe trop axiale à la demi-heure et, surtout, un duel raté avec le gardien adverse juste avant la mi-temps: Divock Origi n'a pas vraiment saisi sa chance pour sa première titularisation de la saison en championnat.

 
 
Sur cette occasion en or offerte par la défense adverse, le Diable rouge oubliait de servir Sadio Mané seul face au but vide pour décocher une frappe qui échouait sur la barre transversale. Symptomatique des problèmes d'efficacité de Liverpool, qui vient d'enchainer son quatrième match sans marquer en Premier League. Résultat: les Reds se sont inclinés face à Burnley à domicile et tant Origi que Oxlade-Chamberlain ont été sortis à la 57e minute pour faire place à Salah et Firmino, que Jurgen Klopp avait renvoyés sur le banc après plusieurs matches moyens.

Notre compatriote, dont le compteur but reste bloqué à 1 cette saison, semble donc avoir gaspillé une opportunité en or de s'élever dans la hiérarchie des champions en titre ou, à défaut, de se montrer à son avantage en vue d'un transfert.

Klopp assume, Alexander-Arnold bat un triste record

Après la rencontre, Jurgen Klopp a endossé l'entière responsabilité de la situation actuelle: "Quand cela va bien, c'est grâce aux joueurs. Et quand nous perdons des points, c'est à cause de moi. On a beaucoup eu le ballon mais dans les moments décisifs notre prise de décision n'est plus aussi bonne." Et un homme s'est montré particulièrement maladroit dans les 20 derniers mètres: Trent Alexander-Arnold. L'Anglais, souvent désigné comme l'un des meilleurs back droits du monde, a loupé quelques occasions franches et a réussi l'exploit d'échouer dans toutes ses tentatives de centre de plein jeu, ce jeudi. Un 0/18 dans l'exercice qui est inédit depuis cinq ans, en Premier League. 

 
 
De quoi compliquer un peu plus la tâche d'Origi et des autres attaquants qui n'ont guère reçu de bons ballons dans le rectangle, face à un bloc défensif très bas de Burnley.