Eden Hazard fera son grand retour sur les terrains anglais face à Leicester.

Des dribbles, de la vitesse, un assist et un but. Face à Gibraltar, Eden Hazard a rendu une belle copie pour un gars qui revenait de blessure. Un retour tout en douceur face à l’une des plus faibles nations mondiales, certes, mais qui a prouvé la faim de football qui anime l’attaquant depuis sa blessure à la cheville subie en juin dernier.

Privé de ballon pendant trois mois et demi, le leader technique du champion en titre sera bel et bien de la partie à Leicester. "Il s’améliore beaucoup, il a travaillé très dur pour être prêt", s’est réjoui Antonio Conte en conférence de presse.

Pas question pourtant de cramer le garçon, qui n’a pas encore disputé la moindre minute en Premier League cette saison. "Ça sera à moi de décider combien de temps il jouera. C’est normal de faire attention en cas de blessure qui nécessite une opération", a-t-il ajouté, expliquant avoir "discuté" avec le sélectionneur Roberto Martinez.

Petit à petit, l’équipe de Conte prend forme. À la rue contre Burnley, Chelsea a immédiatement rectifié le tir contre Tottenham et Everton, empochant par la même occasion sa première clean-sheet de la saison contre les Toffees. Avec une défense remaniée et surtout une attaque en chantier suite à la blessure d’Eden et la cassure avec Diego Costa, l’Italien a dû se montrer patient. Le voilà aujourd’hui au volant d’un des plus beaux bolides du pays, notamment grâce à la bonne adaptation d’Alvaro Morata (pas de bol pour Michy Batshuayi) et le retour aux affaires d’Hazard (qui risque de coûter sa place à Willian).

Et la recette est simple : avec la folie technique du Belge, l’abattage de Pedro, l’efficacité de Morata (déjà auteur de deux buts et deux passes décisives en 188 minutes de jeu !), la régulation de Fabregas et la débauche d’énergie de Kanté (certes moins souverain que l’année passée jusqu’à présent), le cocktail londonien pourrait bien filer quelques gueules de bois, tant en Angleterre qu’en Ligue des Champions, où les Blues auront à cœur de briser l’hégémonie du Sud de l’Europe sous la houlette de Signore Conte.

Raison de plus pour préserver Eden, même si Chelsea ouvrira les hostilités contre Qarabag à Stamford Bridge… avant d’affronter l’Atlético et la Roma !

En attendant, il faudra passer outre Leicester, dans un duel qui opposera les deux derniers champions d’Angleterre.

Quand on sait que la défense des Foxes se prend deux buts par match en moyenne, on a comme l’impression que cette rencontre constituera pour lui une rentrée des classes idéale…