Les Lillois sont enthousiastes à l’idée d’accueillir leurs voisins.

Soyons un peu chauvins : les supporters belges font partie des meilleurs ! Si, si, n’ayons pas peur des mots. Si le green-washing qui réside autour des Irlandais est compréhensible, la sympathie des petits Belges n’est pas méconnue de nos voisins français pour autant.

Alors, avec plus de 100.000 supporters belges attendus dans les rues de Lille ce vendredi, la fête risque d’être mémorable ! Ces derniers s’attendent d’ailleurs à une soirée d’anthologie ce vendredi.

"On s’attend à remplir la fan zone comme c’est le cas lors d’un match de l’équipe de France. Qui plus est, l’ambiance devrait être excellente vu la mentalité des supporters belges. Après les rencontres, généralement, les supporters se rassemblent à la rue Faidherbe avant de se disperser aux quatre coins de la ville pour faire la fête. Ce sera sans doute le cas ce vendredi donc…" explique-t-on du côté des organisateurs de la fan zone.

Dans les cafés du centre-ville aussi, on s’attend à une soirée bien remplie.

"Pour l’instant, les Belges n’ont pas été les plus festifs, mais étaient déjà nombreux alors que jusque-là, ils n’avaient pas encore joué à Lille. Là, on s’attend donc à un raz-de-marée noir-jaune-rouge", explique Tatiana, la responsable du bar Le Métropole, situé place Rihour.

Du côté de la municipalité aussi, on sent bien que ce vendredi ne sera pas un jour comme un autre… "On s’attend à avoir beaucoup de monde, puisque par habitude, il y a déjà énormément de Belges qui viennent à Lille chaque jour", déclare-t-on du côté du cabinet du premier adjoint de Lille, Pierre de Saintignon. "Même au niveau économique, les relations sont très bonnes entre la Belgique et la région lilloise. À vrai, dire, nous sommes même assez enthousiastes à l’idée de recevoir nos voisins. Nous avons malheureusement appris que le président du fan club des Diables est décédé et nous en sommes attristés. Mais nous sommes certains que tout le monde fera la fête en sa mémoire."

Et puisque l’on parle de faire la fête, pour les personnes qui découvriront la ville de Martine Aubry, les endroits les plus festifs sont : l’axe Solférino/Massena, la place Rihour, la Gare Saint-Sauveur, le Vieux-Lille mais également l’une de ses célèbres artères qui se nomme…L’avenue du Peuple-Belge. Tiens donc !

Nul doute que ces artères seront décorées aux couleurs du Royaume...

Lille en voiture, voici nos conseils

© dh

Comme la plupart des grandes villes, Lille n’est pas un cadeau lorsqu’il s’agit d’y circuler en voiture. C’est d’autant plus vrai lorsqu’un Euro de football s’y déroule…

Pour celles et ceux qui souhaitent se rendre aux abords du Grand Stade ou de la fan zone pour faire la fête à l’occasion de la rencontre pays de Galles - Belgique, il suffit de prendre ses renseignements. Le stade Pierre Mauroy dispose de ses propres parkings, mais évidemment, ils seront saturés. La solution la plus proche se trouve au centre commercial V2, à un jet de pierre du stade. Mais, encore une fois, les places seront sans doute très rares… Il faudra donc s’y rendre bien à l’avance, ou privilégier les transports en commun.

Se rendre à Lille par contre, sans pour autant être une chose simple, semble être plus envisageable. Le centre de la capitale des Flandres est assez bien fourni en places de parking avec quelque 20.000 emplacements en surface et un peu moins de 10.000 sous terre.

À proximité de la fan zone, dans l’hypercentre, les parkings les plus proches sont : l’Opéra, Euralille ou encore Lille Europe. C’est d’ailleurs au pied de ce dernier parking (et de la gare éponyme), que se trouve la fameuse fan zone.

Côté bon plan , pour ceux que la distance n’effraie pas trop, le parking de Lille Grand Palais propose un forfait permettant de se stationner de 20 h à 01 h pour 5 € et pour 3€, les plus chanceux trouveront de la place au parking du Vieux Lille de 19 h à 8 h.

Attention, ceux qui penseraient avoir trouvé une place à deux pas de la fan zone, dans une rue vide,… Le stationnement est interdit dans plupart des rues adjacentes… Et si vous êtes à Lille et que la distance vous ennuie quelque peu, la Ligne 2 du métro sera incontestablement votre meilleure amie !

Le TGV ou la patience

Parmi les milliers de supporters belges qui se rendront ce vendredi à Lille, beaucoup opteront pour les transports en commun. Lille est assez bien desservie par les chemins de fer.

Ce vendredi, au départ de Bruxelles, deux trains classiques partent chaque heure en direction de Lille, avec un temps de parcours allant de 1 h 46 à 2 h 12. Pour les plus pressés, le TGV permet de relier les deux villes en 46 minutes, avec un départ par heure.

En partance de Liège, le TGV prend entre 1 h 52 et 2 h 29 pour effectuer ce trajet. Comptez au minimum une heure de plus en utilisant les voies classiques,…

Par contre, pour le retour, il faudra attendre le lendemain…

La SNCB, quant à elle, se demande encore s’il faudra offrir temporairement une plus grande offre aux voyageurs. "Il reste également les trains en direction de Lille, via Tournai et Mouscron. Nous réfléchissons également en interne si nous allons mettre ou non, des lignes supplémentaires. La demande nous a déjà été communiquée,…" explique Nathalie Pieraerd, porte-parole de la SNCB.

Enfin, une fois sur place, depuis les gares lilloises, qu’il s’agisse de Lille Europe ou Lille Flandres, la fan zone est accessible à pied, en quelques minutes à peine. Pour ceux qui voudraient faire un déplacement entre la fan zone et le Grand Stade, le métro s’avère être la meilleure des solutions. Le réseau souterrain ne comprend que deux lignes, ce qui simplifie les trajets.

La station Lille Flandres joue le rôle de carrefour entre les deux lignes. Pour les plus étourdis, des petits sigles ont été apposés devant les noms des stations de métro afin de faciliter encore davantage la circulation.

"Allez en ville plutôt qu’au stade"


"Pour l’ambiance, les stades en périphérie sont un gros souci."

Cette phrase d’un confrère français, confortablement installé devant le match des Bleus dans le centre médias du stade Pierre Mauroy de Lille, nous ne l’avons pas prise au sérieux.

Dans notre esprit, l’absence de fans était certainement liée au timing précoce de notre arrivée aux abords du Grand Stade. Et bien non. Même à 30 minutes du coup d’envoi d’Allemagne - Slovaquie, l’ambiance ne décolle pas. Les gens se promènent, cherchent leur place et c’est tout.

- "Vous voulez nous interroger sur l’ambiance ? On ne préfère pas !"

- "Pourquoi ?"

- "Je ne sais pas pour vous mais, mais nous n’en avons toujours pas vu d’ambiance au stade. Nous n’avons pas envie de critiquer."

Même les familles restent sur leur faim. "Nous avons été dans d’autres stades avec les enfants; cela n’a jamais été aussi calme", nous raconte un papa venu d’Anvers."Nous aurions aimé passer par la fan zone , mais cela veut dire prendre la voiture ou alors aller en métro car c’est trop loin. Puis, il y a moins de Belges que ce que j’ai pu voir dans les autres matches dans le nord de la France. Cela change beaucoup."

Samedi soir, à Lens , la Belgique a pourtant mis le feu à l’avant-match en compagnie des Croates. "Ne vous inquiétez pas pour Lille, c’est parce qu’il y avait peu de compatriotes que l’ambiance n’était pas aussi bonne. Pour tâter l’ambiance lilloise, il faut aller en ville, aux alentours de la fan zone . C’est là que ça se passe."

De ce qui nous a été confié par les Belges croisés à Lille, l’ambiance en ville est proche de celle des rues principales de Lens. "C’est une ambiance à la Belge ", nous lancent trois potes liégeois bien chauds lors de leur week-end foot dans le nord de la France. "L’ambiance est bonne, c’est très ‘village’ . On se croirait presque à Tournai et non dans une grosse machine. Il y a de la bière; cela chante. Par contre, je n’ai pas encore trouvé de bonne baraque à frites."

On vous laisse imaginer ce que ça va donner avec la horde de Belges qui vont débarquer à Lille ce vendredi...