Avec la victoire contre le Portugal, les Diables ont accompli un nouvel exploit et se hissent en quarts de finale d’un Euro que toute la Belgique espère enfin voir tomber dans l’escarcelle de cette génération dorée. Les scènes de liesse vécues en Belgique ont presque fait oublier qu’on vit toujours à l’ère du coronavirus. Cette pandémie qui, à quelques exceptions près comme ce fut encore le cas à Budapest dimanche, empêche les stades d’afficher tribunes combles.

Vendredi, c’est à Munich, qui n’est jamais qu’à 800 km de Bruxelles que nos Diables tenteront de décrocher leur billet pour les demi-finales face à l’Italie. Une nouvelle finale qui pousse de nombreux supporters à chercher un précieux sésame pour prendre place dans l’Allianz Arena où tant de nos compatriotes ont déjà brillé.

Sur Internet, les offres sont encore nombreuses à condition d’avoir le portefeuille bien garni. La place la moins chère se déniche à 355 €, mais les prix grimpent rapidement pour atteindre 780 € au minimum pour les meilleures places.

L’appétit venant en mangeant, certains lorgnent aussi vers la suite de la compétition. Pour une place en demi-finale, à Wembley, le 6 juillet prochain, il faut débourser au minimum 523 €. Et les prix vont bien évidemment grimper davantage encore dans les prochains jours. Sur 2ememain.be, on trouve également de nombreux revendeurs qui se gardent bien d’afficher un tarif, misant sur une flambée des prix à mesure que les rencontres approchent.

Enfin, Graal de la nation, la finale se jouera également à Londres, le 11 juillet prochain. Que les Belges en soient ou non, c’est un minimum de 1 000 € qu’il faut débourser pour décrocher un ticket. Mais certaines places se négocient déjà à près de 5 000 €. Pour sûr, les supporters y réfléchiront à deux fois avant de faire le déplacement, et cette fois-ci ce ne sera pas à cause du coronavirus. Rappelons également que la revente des billets est interdite et que ce petit marché noir est donc illégal. En cas de problème ou d’arnaque, vous risquez dès lors de tout perdre.

V. S.