Diables Rouges

Maintenant que les Diables Rouges sont assurés de participer à l'Euro 2020, il ne reste plus qu'à savoir dans quelles villes ils évolueront.

En battant Saint-Marin sur le score de neuf buts à zéro, les Diables ont validé leur qualification pour l'Euro 2020. Quelques jours plus tard, les hommes de Roberto Martinez se sont imposés au Kazakhstan, réussissant ainsi un brillant 24/24. Malgré cela, les Belges ont encore deux missions importantes en Russie et contre Chypre pour les deux dernières rencontres qualificatives. Les hommes de Roberto Martinez ont tout intérêt à engranger le maximum de points pour bénéficier d'un tirage clément dans les poules de l'Euro. 

S'il est encore impossible de savoir dans quelles villes les Diables évolueront en juin et juillet 2020, on peut (déjà) avoir une petite idée de ce qui les attend probablement, même s'il faudra attendre les résultats des deux derniers matches de qualifications pour l'Euro (European Qualifiers) afin d'avoir une vision plus complète.

L'Euro 2020 se jouera donc à 24 équipes, réparties en 6 groupes de 4. Les matches se disputeront non pas dans un ou deux pays mais bien partout en Europe et plus particulièrement dans 12 villes européennes. Pour rappel, Amsterdam (Pays-Bas), Munich (Allemagne), Bucarest (Roumanie), Budapest (Hongrie), Bakou (Azerbaïdjan), Saint-Pétersbourg (Russie), Bilbao (Espagne), Rome (Italie), Dublin (Irlande), Glasgow (Ecosse), Londres (Angleterre) et Copenhague (Danemark) sont les villes hôtes.

Pour définir les têtes de série, il n'y a que les points récoltés lors des European Qualifiers qui auront leur importance. Terminer donc avec un 30/30 octroierait aux Diables Rouges la garantie de figurer parmi les nations têtes de série. Le classement UEFA ou les précédents résultats n'auront donc aucune espèce d'importance dans la composition des chapeaux.

Mais terminer premier de son groupe ne suffit pas à être tête de série puisque 10 nations auront fini à la première place de leur poule lors de la phase de qualifications. Or, il n'y a que six groupes à l'Euro. Les 6 meilleurs premiers seront donc tête de série. Les quatre autres, accompagnés des deux meilleurs deuxièmes iront dans le deuxième chapeau, les deuxième classés de la 3e à la 8e place constitueront le troisième chapeau. Enfin, les deux moins bons deuxièmes ainsi que les quatre barragistes de la Ligue des Nations feront partie du quatrième et dernier chapeau. Les nations à égalité seront départagées selon 9 critères.

Nations aux villes hôtes, un casse-tête

Chacun des six groupes sera affilié à deux villes hôtes. Groupe A: Rome et Bakou. Groupe B: Saint-Pétersbourg et Copenhague. Groupe C: Amsterdam et Bucarest. Groupe D: Londres et Glasgow. Groupe E: Bilbao et Dublin. Groupe F: Munich et Budapest.

Chaque nation qualifiée disposant d'une ville hôte (voir ci-dessus) jouera au moins deux rencontres dans 'son' stade.

Dès lors, on peut imaginer que l'Italie, qui a le joli bilan de 24/24 en poules, fera partie des nations tête de série - si elle continue sur sa lancée bien sur-. Les Italiens se retrouveront quoi qu'il arrive dans le groupe A puisqu'ils disposent d'une ville hôte qui est Rome. D'ailleurs, les Transalpins sont en bonne posture pour disputer le match inaugural. C'est en effet à Rome, au Stadio Olimpico que sera donné le coup d'envoi de cette fête du football européen le 12 juin prochain. 


Le groupe B avec la Russie, l'hypothèse la plus probable

Être tête de série du groupe B est l'hypothèse la plus probable pour les Diables. Pour cela, il ne faudra pas perdre contre la Russie et battre Chypre à domicile au cours des deux derniers matchs qualificatifs. Si la Belgique signe au moins 4/6, elle n'aura perdu que deux petits points au long de sa campagne et devrait ainsi terminer tête de série. Dans ce cas, la Russie ne le serait pas. Néanmoins, elle fera bel et bien partie du groupe B, dont l'une des villes hôtes est Saint-Pétersbourg, mais en tant que deuxième ou troisième équipe de la poule. Le Danemark, s'il parvient à se qualifier, jouera également à domicile à Copenhague, l'autre ville hôte du groupe. Il serait automatiquement envoyé dans le groupe B, avec la Belgique et la Russie. Actuellement, les Danois sont en tête de leur groupe qualificatif, à égalité avec la Croatie, une unité devant les Suisses.

Tomber dans le groupe D et E semble moins probable pour les Belges. L'Angleterre et l'Espagne, qui disposent de villes hôtes et qui caracolent en tête de leur groupe lors des qualifs, tomberont dans ces groupes-là une fois leur qualification assurée. Reste à voir si ce sera le cas en tant que tête de série, ce qui est hautement probable.

Le groupe C et le groupe F sont aussi des possibilités pour les hommes de Roberto Martinez. Les Pays-Bas pourraient être tête de série pour jouer à Amsterdam (Groupe C), au même titre que l'Allemagne est en lice pour être tête de série pour jouer à Munich (Groupe F). Les deux nations citées sont dans la même poule en qualifications. Allemands et Hollandais sont à égalité en tête du groupe avec 15 points, suivis de l'Irlande du Nord (12 points). La Belgique pourrait se retrouver dans le groupe C si les Pays-Bas ne terminent pas premiers de leur groupe, ou dans le groupe F si ce sont les Allemands qui finissent seconds. Il faudrait que l'une de ces deux nations ne termine pas parmi les têtes de série. Pour le savoir, il faudra attendre le résultat de leurs deux derniers matchs.

Récapitulons. Supposons que les Italiens, les Anglais et les Espagnols négocient bien leurs dernières rencontres de qualifications et terminent premiers de leur groupe ainsi que tête de série (très probable), ils constitueront donc la première équipe des groupes A, D et E. Il y a davantage de chance que la Belgique - si les Belges sont sont bel et bien tête de série - évolue dans le groupe C ou le groupe F. Pour cela, il faudra voir qui de l'Allemagne ou des Pays-Bas terminera premier de son groupe. Si les deux nations signent un 6/6, il faudra les départager selon leur goal average. De plus, il faudra déterminer - selon le nombre de points récoltés - si cette nation est tête de série ou non. Mais c'est dans le groupe B que la Belgique a le plus de chance de se retrouver. Pour cela, il faudra avoir ramené quelque chose du déplacement en Russie et battre Chypre lors de la dernière journée. En comptabilisant un bilan pondéré d'au moins 22/24, les Diables devraient bel et bien être tête de série. Ils pourraient donc à nouveau rencontrer les Russes dans leur poule et sur leurs terres.

Les tickets déjà répartis

L'UEFA a révélé le nombre de tickets dont bénéficieraient les fans belges en fonction des différents stades:

- 10.000 tickets à Munich

- 8.000 tickets à Saint-Pétersbourg, Amsterdam, Bucarest Budapest.

- 5.000 tickets à Copenhague.

La RTBF affirme que la Belgique devrait faire de Tubize son quartier général durant cet Euro, à moins de tomber dans le groupe A et de devoir jouer régulièrement à Bakou. Cela ne semble pas se profiler de la sorte.