Le Belge est devenu, avec 60 buts, le co-meilleur buteur de l’histoire des Toffees en Premier League.

Il y a des buts comme cela, qui marquent l’histoire. Celui inscrit par Romelu Lukaku face à Sunderland, samedi, en fait assurément partie.

Dans une rencontre remportée 2-0 par les Toffees , le Diable Rouge a non seulement inscrit son 17e but en Premier League , retrouvant son statut de meilleur buteur (qu’il partage avec Alexis Sanchez et Harry Kane), mais il a surtout inscrit son 60e but dans le championnat anglais sous la vareuse d’Everton, devenant ainsi le co-meilleur buteur de l’histoire du club dans la formule récente de la ligue anglaise, à égalité avec Duncan Ferguson.

Cette prouesse, le Belge l’a réalisée dans son style caractéristique. Lancé par Kevin Mirallas (ce qui rend l’histoire encore plus… belge) à hauteur de la ligne médiane, Big Rom a fait parler sa vitesse et sa puissance, pour se défaire du marquage de John O’Shea et aller tromper Jordan Pickford du pied droit, avant de célébrer son but avec un sourire radieux, en parfaite adéquation avec la performance qu’il venait de réaliser.

"J’ai travaillé très dur, que ce soit avec Duncan (NdlR : qui est coach adjoint à Everton et qui est tombé dans les bras du Diable après le match) , Roberto Martinez ou Ronaldo Koeman, pour en arriver là. Je leur en suis très reconnaissant. Je remercie aussi mes coéquipiers pour leur aide car, sans eux, je n’aurais pas réussi" , a précisé, après le match, le héros du jour, qui revenait tout juste de blessure, après avoir raté le stage de son équipe à Dubai pour se soigner son mollet en Belgique aux côtés de Lieven Maesschalck. "J’étais sûr que je serais en mesure de jouer ce match" , continuait Lukaku. "Le kiné en Belgique m’a bien aidé. On a travaillé dur pour permettre à mon corps de revenir plus fort."



Le résultat sur le terrain ne s’est pas fait attendre. Pour le plus grand bonheur de Ronald Koeman.

"Devenir le meilleur buteur du club en Premier League est un accomplissement extraordinaire" , a précisé l’entraîneur néerlandais. "Une des plus grandes qualités de Romelu, c’est marquer des buts. Il est fort, rapide et sa finition est une des meilleures."

Mais il n’est pas encore au bout de son chemin. "Il peut encore s’améliorer. Que ce soit dans ses courses, dans ses appels et la manière dont il donne des solutions à nos médians."

Koeman le sait : son attaquant n’a que 23 ans et a un potentiel exceptionnel, quoiqu’en disent ses détracteurs. Le Diable, qui est un amoureux du football et des légendes du passé, parvient à inscrire, semaine après semaine, son nom dans les livres d’histoire.

Et il a déjà, en tête, son prochain objectif : terminer meilleur buteur de la Premier League , en fin de saison. Pour qu’on le classe, définitivement, parmi les grands.